Oubliez les résolutions du Nouvel An : essayez plutôt ceci!

Comment

Oubliez les résolutions du Nouvel An : essayez plutôt ceci!

J'espère que vous avez passé un merveilleux Temps des Fêtes et que vous êtes impatient(e) de créer de nouvelles œuvres d'art et développer de nouvelles relations pour votre carrière artistique et votre entreprise.

Vous avez peut-être remarqué que j’ai été silencieuse au cours des deux dernières semaines. C’est parce qu’à chaque année à cette époque, je donne la priorité à mes proches et j’essaie (autant qu’il est humainement possible) de rester à l’écart des médias sociaux. Prendre ce temps me permet de me reposer et me ressourcer - j’en reviens toujours avec de nouvelles idées à mettre en pratique !

Alors nous y sommes, en 2019 !

Comment vous sentez-vous : excité(e) ? Optimiste ? Débordé(e) ?

Quand la nouvelle année arrive, il semble que nous avons tous tendance (moi la première) à faire trop de promesses, autant à soi-même qu’aux autres. Nous nous imposons un tas de « je devrais » et accumulons les résolutions – en essayant de nous convaincre que cette année, « ce sera différent ».

Nous travaillons fort pour nous en tenir à ces résolutions pendant les premiers jours de l'année. Ceux et celles d'entre nous qui sont plus résilient(e)s arrivent à tenir un mois ou deux. Mais en fin de compte, nous retombons presque toutes et tous dans nos vieilles habitudes et nous nous en voulons de ne pas avoir su continuer.  

Soyons honnêtes : changer est très difficile !

Il est quasiment impossible de créer un changement durable dans nos vies sans le bon état d’esprit, une stratégie, des habitudes et un sens des responsabilités.

C’est pourquoi depuis quelques années, j’ai cessé de prendre les mêmes vieilles résolutions et au lieu de cela, j’ai commencé à définir un domaine d’intervention dans lequel j’ai l’intention de concentrer toute mon énergie pour les 12 prochains mois.

Alors qu’est-ce que c’est, un « domaine d’intervention » ?

D’abord, laissez-moi vous dire ce que ce N’EST PAS :

•        Ce n’est pas une « liste de motivation » tirée de Pinterest;

•        Ce n’est pas une liste de choses à faire, ou de « je devrais »;

•        Ce n’est pas une liste à laquelle vous ajoutez des items, année après année, sans jamais vraiment faire grand-chose avec cette liste.

Un domaine d’intervention est plutôt :

Axé sur les résultats. Au lieu d'énoncer ce que vous ferez ou ne ferez pas cette année, définissez le résultat souhaité. Un résultat que vous désirez vraiment est beaucoup plus inspirant qu'une liste de choses à faire.

Associé à un « pourquoi? ». Si vous ne savez pas pourquoi vous allez agir, si le résultat souhaité ne correspond pas à vos valeurs et à votre vision, qu'est-ce qui va vous motiver à poursuivre?

Aligné. La vie est trop courte pour faire des choses qui consument inutilement notre énergie. Vous avez besoin de sortir de votre zone de confort pour grandir personnellement et professionnellement, et cela devrait vous faire sentir bien et dynamisé. Ou du moins, si l'action ne vous stimule pas, le résultat souhaité devrait vous donner des ailes. 😊

Focalisé (évidemment). Ceci est l’élément important !!! Ça suffit, les listes interminables ! Nous ne pouvons pas tout faire, et ne devrions pas nous sentir obligé(e)s de tout faire. Je vous mets au défi de choisir un seul domaine d’intervention - pas deux, pas trois, pas dix : un seul ! Et ne le lâchez pas !

Il peut s’agir des finances, la famille, la santé... à vous de décider.

Je vous entends déjà : « Es-tu folle, Catherine ! Je ne peux pas en choisir un seul ! Je dois prendre soin de ma santé et développer mon entreprise, cette année. Je ne peux pas me permettre de choisir. »

Je sais, je comprends, j’ai passé par là moi aussi.

Savez-vous qu’elle a été ma révélation de l’année 2018 ?

Je me suis rendu compte que si vous vous concentrez sur un domaine de votre vie qui a besoin de développement - je veux dire, vous concentrer vraiment sur le travail interne et externe que ça exige et que vous le faites - les résultats obtenus auront une incidence sur TOUS les autres domaines de votre vie.

Vous ne me croyez pas ? Essayez ma suggestion et vous m’en donnerez des nouvelles dans trois mois.

À moins que… vous préfériez refaire la même chose encore et encore, en espérant un résultat différent à chaque fois ? Je ne crois pas. (En passant, certains disent que c’est ainsi qu’Enstein définissait la folie !)

Alors, quel sera votre domaine d’intervention, cette année? Dites-moi à quoi ressemblera 2019, pour vous.

Les prochaines semaines vont être très intéressantes au siège social de l’Artiste-Entrepreneur parce que je vous prépare du nouveau contenu fantastique ! Restez à l'affût pour plus de détails.

À une année heureuse, saine, et épanouissante!

Comment

Ça ne vous vaudra pas la Légion d’honneur…

2 Comments

Ça ne vous vaudra pas la Légion d’honneur…

« Wow ! T’as fait ça tout(e) seul(e) ! Bravo ! »

Vous a-t-on déjà dit ça quand vous étiez enfant? Ou encore, si vous avez des enfants et que vous êtes comme moi, vous leur répétez ça souvent afin de les encourager à accomplir des choses par eux-mêmes et développer leur autonomie. 

Si c’est vrai et nécessaire pendant l’enfance et même l’adolescence, essayer de #fairetoutesleschoses par soi-même, sans soutien et sans être entouré(e) est probablement le pire moyen de s’y prendre quand on veut démarrer et développer une entreprise, quelle qu’en soit la nature.

Pourquoi ? Parce que bâtir une entreprise exige dévouement, patience, et résilience. En grande quantité.

Bien entendu au début, l’idée de travailler par soi-même et pour soi-même peut sembler divine ! Personne à qui rendre des comptes, personne qui nous oblige à faire ce dont on n’a pas envie, pas besoin de se maquiller le matin… Le paradis, quoi !

Pourtant, après un certain temps, ces raisons en apparence divines deviennent les mêmes qui rendent le parcours entrepreneurial encore plus difficile. 

Vous n’avez pas à me croire sur parole :  selon le 2013 Gallup-Healthways Well-Being Index (l’ndice de bien-être Gallup-Healthways 2013), 34% des entrepreneurs disent se sentir inquiets (soit 4 points de plus que les autres travailleurs) et 45% se sentent stressés (3 points de plus que les travailleurs).

Et l’un des facteurs de stress majeurs pour les entrepreneurs est… l’isolement. Ironique n’est-ce pas?

Je constate moi-même ce fait auprès de mes client(e)s, mais également auprès des artistes qui participent activement à « l’Incubateur Artiste-Entrepreneur » : ceux/celles qui recherchent du soutien ET ceux/celles qui offrent leur soutien aux artistes qui en ont besoin, tous réussissent mieux et se sentent mieux dans leur entreprise.

Que vous soyez débutant(e) ou que vous désiriez faire évoluer votre entreprise, vous avez besoin de vous entourer de personnes capables de vous écouter, vous aider et vous ragaillardir.

Voici 5 façons de sortir de l’isolement et progresser:

1) Rejoignez une communauté en ligne. Je sais bien que nous voulons tous passer moins de temps sur les médias sociaux. Mais trouver un espace où vous pouvez vous connecter et communiquer avec des personnes partageant des idées communes peut constituer un moyen constructif d’utiliser les médias sociaux. Vous pourriez commencer par nous rejoindre sur Instagram ! [Link to my IG account]

2) Joignez-vous à un groupe de soutien pour entrepreneurs de votre région. Les rencontres en personne et la communication face-à-face sont d’une redoutable efficacité. Les gens apprennent les uns des autres et cette opportunité de réseautage pourrait créer de nouvelles amitiés et – pourquoi pas? – de nouveaux clients ! Visitez le site Meetup [LINK TO https://www.meetup.com/) ou recherchez des associations professionnelles locales avec Google.

3) Créez un groupe de remue-méninges (Mastermind). Je crois sincèrement que chacun de nous est la « moyenne » des 5 personnes avec lesquelles nous passons le plus de temps. Connaissez-vous quelques entrepreneurs qui pourraient bénéficier d'un groupe de soutien ? Offrez-leur de rejoindre votre groupe. Pour que cela fonctionne bien, énoncez clairement les règles d'engagement des participants ET indiquez les dates de début et de fin afin que chacun(e) sache dans quoi il s'embarque.

4) Cherchez-vous un mentor. De nombreux artistes et entrepreneurs ont déjà vécu tout ce que vous vivez présentement alors pourquoi essayer de réinventer la roue ? Contactez une personne de votre connaissance qui est passée par là et voyez si elle serait ouverte à l’idée de vous encadrer pendant quelques mois. Vous ne connaissez personne ? De nombreuses organisations locales offrent des opportunités de jumelage avec des mentors.

5) Embauchez une équipe. Je sais, ça peut sembler contre-productif : comment pouvez-vous engager quelqu'un si vous n'arrivez même pas à joindre les deux bouts ? Je comprends qu’investir dans votre entreprise peut être affolant, mais sa croissance nécessite presque toujours un investissement. Je ne dis pas que vous devriez embaucher un(e) assistant(e) à temps plein, mais commencez par déterminer vos besoins et voyez si vous pouvez trouver un(e) pigiste pouvant vous aider quelques heures par mois. Je vous assure que cela vous coûtera moins cher que vous le croyez.

Parce que, comme mon mentor me l’a répété *encore* la semaine dernière : « Non ma chère, tu ne mériteras pas la Légion d’honneur pour avoir fait ça toute seule. »

Vous voyez ? J’ai moi-même besoin qu’on me rappelle l’importance d’une communauté et du travail d’équipe, de temps à autre.

Qu’en pensez-vous ? Que faites-vous pour vous sentir entouré(e) ou pour soutenir les autres ? Nous aimerions lire vos idées et vos expériences. Laissez-nous un commentaire ci-dessous!

Vous aimeriez être reconnu pour vos créations et avoir du succès en tant qu’entrepreneur? Téléchargez notre guide gratuit qui révèle l'approche simple et efficace que nous utilisons avec nos clients qui souhaitent bâtir une entreprise créative et durable. 

2 Comments

Si vous faites ceci, vous constaterez de grands changements dans votre carrière d’artistes

7 Comments

Si vous faites ceci, vous constaterez de grands changements dans votre carrière d’artistes

J’aimerais vous parler de quelque chose que j’ai commencé à intégrer dans ma vie et dans mon entreprise il y a seulement quelques années. Cette nouvelle manière de travailler a fait une énorme différence non seulement dans la façon dont j’aborde mon entreprise, mais aussi dans mon ressenti de tous les jours. Et ç’a également eu un effet très positif sur les résultats que j’ai aidé mes client-e-s à obtenir.  

Avant d’entrer dans le vif du sujet, dites-moi si ceci vous parle : vous avez en tête un projet emballant; vous commencez à le planifier, vous fixez des objectifs, vous créez votre liste de choses à faire…bref, vous suivez minutieusement tout le processus que je vous recommande constamment. Mais lorsque vous commencez à exécuter le projet, vous avez des papillons dans l’estomac et l’angoisse s’empare de vous.

Des voix dans votre tête se mettent à parler:

Et si ça ne fonctionne pas ?

Et si personne ne désire ce que j’ai à offrir ?

Et si ça ne vend pas ?

Et si…?

Et si…?

Et si ... ?!?!?!

Je lis dans vos pensées, non ?

Je sais trop bien comment le doute et la peur s’infiltrent dans nos projets et surtout, comment ces sentiments peuvent saboter complètement ce qu’on veut accomplir.

Alors, que faire ? Comment faire taire ces petites voix sournoises ?

Tout d’abord, laissez-moi vous dire que ces voix, celles qui vous disent que vous ne pouvez pas le faire, que vous n’en êtes pas capable, ou que votre idée est ridicule et ne fonctionnera jamais… eh bien, ces voix VOUS MENTENT.

Ce ne sont pas de vraies personnes qui vous donnent des conseils. C’est seulement la peur qui « parle », et ça ne veut rien dire.

Mais les voix sont toujours là ! Elles parlent fort et vous rendent malheureux/ses. Qu’est-ce qu’on fait dans ces conditions ?

La réponse est simple : faites confiance au processus et lâcher prise des résultats.

Je vous entends d’ici : « Qu’est-ce que ça veut dire ? C’est pas sérieux, Catherine ! Je ne peux pas investir temps, argent et énergie dans un projet sans me préoccuper des résultats. J’ai des factures à payer ! »

Je comprends votre réaction. Croyez-moi, je comprends bien mieux que vous le pensez. Voici quelques explications.

1) Vous ne contrôlez que vos pensées et vos actions, et rien d’autre.

Nous devons tous accepter qu’il n’y a que ces deux choses que nous pouvons vraiment contrôler dans la vie. Tout le reste est hors de notre contrôle incluant les résultats de vos projets, et ceci même si vous en perdez la raison ou le sommeil - ça ne changera strictement rien.

Voici un exemple. Quelques jours avant de fermer les inscriptions pour notre programme Incubateur Artiste-Entrepreneur l’an dernier (moment où je reçois le plus de questions et d’inscriptions), nous avons été frappés par une méga tempête et il a neigé sans interruption pendant deux jours d’affilée. Cela signifiait que les écoles seraient fermées et que j’aurais mes deux enfants à la maison tout ce temps. Par conséquent, la quantité de travail que je pourrais accomplir s’en trouverait limitée. J'aurais pu paniquer, me sentir stressée et me mettre en colère contre la météo. C’est exactement ce que j’aurais fait il n’y a pas si longtemps. Mais cette fois, ça ne m’a pas vraiment dérangée. Pourquoi ? Parce que je savais que je fesais tout ce qui était en mon pouvoir pour que ce lancement soit un succès. J’ai alors fait de mon mieux - je ne pouvais pas faire plus. Le résultat ? Nous avons accueilli une nouvelle cohorte de membres extraordinaires ! Me faire du mauvais sang n’aurait absolument rien changé.

2) Une bonne planification et un travail positif sur votre état d’esprit comptent pour 80% du succès.

Pourquoi ? D’abord si vous ne planifiez pas, vous ne pourrez pas savoir si les objectifs que vous vous êtes fixés sont réalisables. Ensuite si vous ne croyez pas en vous-même et en votre travail, comment pouvez-vous espérer que les autres y croient ? Lorsque vous planifiez correctement, vous créez un espace qui vous permet de rester flexible pour accueillir de nouvelles occasions et pour trouver des solutions de rechange, ET vous définissez des limites qui vous aideront à exclure tout ce qui ne vous tient pas vraiment à cœur. Car nous gaspillons tous trop de temps à faire et penser à des choses qui, au bout du compte, n’ont aucune importance.

3) Le succès arrive parfois de l’endroit où on s’y attend le moins.

Ça arrive à mes client-e-s CONTINUELLEMENT. Nous planifions ensemble, ils/elles exécutent leur plan scrupuleusement et tout à coup, une opportunité surgit de nulle part et leur permet d'obtenir des résultats qui dépassent leurs attentes. J'ai du mal à expliquer ce phénomène, si ce n'est par la loi universelle de cause à effet qui stipule que « pour chaque effet, il y a une cause précise, de même que pour chaque cause, il y a un effet précis. Vos pensées, vos comportements et vos actions créent des effets spécifiques qui se manifestent dans votre vie et façonnent celle-ci telle qu’elle est. » Parfois, l’effet (ou le résultat) que nous obtenons n’est pas ce à quoi nous nous attendions… Et parfois, ce résultat est encore mieux que ce qu’on aurait pu espérer !

Comprendre ces concepts est un bon début. Mais les intérioriser et les « vivre » est le but ultime.

Je sais que ç’a l’air facile ! Mais ça n’a pas toujours été le cas pour moi (et pour être parfaitement honnête, c’est encore le cas, à l’occasion.)

Pour moi et de nombreux entrepreneur-e-s prospères que je connais, une simple activité comme garder un journal et y écrire ses pensées régulièrement est devenue un outil important pour rester enraciné, pour planifier, pour ignorer les peurs et pour simplement profiter de la vie, des affaires et de la famille. Vous devriez essayer !

Et vous ? Croyez-vous que changer votre façon de penser et d’être présent dans votre entreprise, votre travail créatif et votre vie en général pourrait vous apporter de meilleurs résultats ? Partagez-nous vos idées et conseils dans les commentaires! J’ai hâte de vous lire.

Vous aimeriez être reconnu pour vos créations et avoir du succès en tant qu’entrepreneur? Téléchargez notre guide gratuit qui révèle l'approche simple et efficace que nous utilisons avec nos clients qui souhaitent bâtir une entreprise créative et durable. 

7 Comments

Trois raisons pour lesquelles les artists doivent se promouvoir plus qu’ils ne le font en ce moment.

1 Comment

Trois raisons pour lesquelles les artists doivent se promouvoir plus qu’ils ne le font en ce moment.

Si vous êtes comme la plupart des artistes que je connais, vous avez un rêve : que votre art devienne votre principale source de revenus. Mais à moins que vous ne soyez tout le contraire des artistes de ma connaissance, vous avez du mal à faire en sorte que votre travail se retrouve devant ceux et celles qui voudront l’acheter. (LINK TO: http://artiste-entrepreneur.co/blog/2018/1/24/o4f6gon2txodt6be1vtppzezksd674 )

Plusieurs raisons expliquent cette difficulté : vous ne savez pas vraiment comment atteindre votre public, vous ne savez pas trop quoi publier et à quelle fréquence, et vous vous sentez vraiment bizarre lorsque vous publiez à propos de votre travail. Vous avez l’impression de crier sur les toits : « Regardez-moi ! Regardez-moi ! ».

Croyez-moi, tout ça est bien plus simple que vous ne l’imaginez. 

Ça peut sembler prétentieux de publier sur votre travail, et ça fait peur aussi. Surtout lorsqu’on le fait régulièrement et continuellement, comme je vous le suggère. Mais il y a trois bonnes raisons pour vous de suivre ce conseil.

1) Les gens sont bombardés de milliers d’images chaque jour.

Pensez-y : combien d’images voyez-vous dans une journée, entre le moment où vous vous levez le matin et celui où vous allez au lit le soir ?

En une seule journée, vous faites défiler votre fil d'actualité Facebook, « aimez » les photos de votre flux Instagram et vers la fin de la journée, vous consultez votre tableau de bord Tumblr pour suivre vos blogueurs préférés. Juste avant de vous coucher, vous faites défiler Pinterest pour trouver des idées d’amélioration pour votre appartement. Et tout ça en plus des milliers de visuels qui se présentent à vous en marchant, en conduisant, et même à la maison !

Par conséquent, les images de votre travail se perdront souvent dans tout ce fatras. Partagez souvent des images de votre travail, de votre inspiration et de votre vision pour vous positionner en tant que chef de file, capter une petite part d’attention du public, et rester en tête auprès de vos fans et vos abonné(e)s (vos « followers »).

2) Les changements d’algorithmes de Facebook et Instagram rendent l’atteinte de votre public cible de plus en plus difficile.

Vous devez non seulement créer un espace visuel pour votre art, mais vous devez également définir de manière stratégique le contenu, la fréquence et le moment de vos publications. Ces dernières années, Facebook et Instagram ont mis en œuvre des modifications d'algorithmes qui ont une incidence sur le type de contenu que les utilisateurs voient lorsqu'ils se connectent. Ces algorithmes sont constamment modifiés et filtrent le contenu que vous publiez en fonction de la fréquence et de la quantité des interactions de vos abonnés.

C’est pourquoi il est si important de publier un contenu intéressant, d’y inclure un appel à l’action qui encourage les lecteurs à répondre ou à partager, et de publier et rediffuser souvent!

3) Les gens doivent avoir l’impression de vous connaître avant de décider d’acheter vos œuvres.

Les statistiques démontrent qu'en moyenne, les gens ont besoin d'au moins sept points de contact - ou interactions positives – avant de vous acheter quelque chose. Comment cela peut-il se produire si vous vous cachez dans votre studio, en vous sentant honteux/honteuse d’avoir publié « encore » une photo de votre œuvre ? Ça ne peut rien donner de concret.

Publier au moins une fois par jour offre à vos fans (et acheteurs potentiels) de nombreuses occasions de vous connaître, de voir votre travail, de se connecter à votre histoire et à votre processus créatif, et de répondre à vos invitations. Alors, faites-leur une faveur… faites-vous remarquer !

Et par-dessus tout, ne vous laissez pas décourager. Les médias sociaux sont bien intimidants, surtout lorsque vous avez tant d’autres choses à faire ! N’ayez pas peur de réutiliser vos contenus, de les partager à nouveau sur différentes plateformes et de les republier souvent (car personne, à part peut-être votre mère, ne voit tous les contenus que vous publiez.)

Persévérez sans relâche et avant de vous en rendre compte, vous aurez acquis une clientèle enthousiaste!

Comment utilisez-vous les médias sociaux pour développer votre activité artistique ? Racontez-nous ce qui a fonctionné pour vous dans la section des commentaires, ci-dessous.

Vous connaissez des personnes qui pourraient bénéficier de mes astuces, mes blogues et mes événements ? Alors soyez un(e) bon(ne) ami(e) et partagez cette publication avec eux. :-)

J'ai hâte de vous lire !

Vous aimeriez être reconnu pour vos créations et avoir du succès en tant qu’entrepreneur? Téléchargez notre guide gratuit qui révèle l'approche simple et efficace que nous utilisons avec nos clients qui souhaitent bâtir une entreprise créative et durable. 

1 Comment

3 concepts dont je parlerai davantage cette année… et comment tout cela s’apparente à la construction d’une maison

2 Comments

3 concepts dont je parlerai davantage cette année… et comment tout cela s’apparente à la construction d’une maison

C’est la rentrée! Comment vous sentez-vous? Motivé par toutes les occasions que vous allez créer pour vous et votre entreprise cet automne? Ou vous sentez-vous déjà confus et dépassé par tous vos projets?

Je comprends, nous tous (moi inclus ici) jonglons avec le mois de septembre du mieux que l’on peut!

Parce que je comprends, je veux vous aider!

Alors que je réfléchissais aux différents sujets que je souhaite aborder avec vous au cours des prochaines semaines, il est vite devenu évident que trois grands concepts sont inévitables si l’on souhaite développer une entreprise créative durable.

J'ai déjà parlé de ces concepts avec vous dans le passé, mais cette fois, je veux y aller plus en profondeur pour que vous puissiez non seulement les comprendre, mais aussi les maitriser.

Prêt à découvrir quels sont ces trois concepts qui vous aideront à passer à un autre niveau? Et c'est parti!

1) Stratégies éprouvées

Qui a dit que vous deviez réinventer la roue chaque fois que vous souhaitez vendre vos oeuvres? Pas moi! D'autre part, faire la même chose encore et encore tout en attendant des résultats différents, n’est-ce pas la définition de la folie? Selon Einstein, c'est le cas!

Alors, quelle est la façon créative de le faire?

Je vais vous dire: tout est dans la planification.

Pouvez-vous vous imaginer construire une maison sans d’abord avoir des plans? Bien sûr que non! Alors pourquoi pensez-vous que bâtir une entreprise serait différent?

Si vous voulez que votre entreprise soit durable et profitable, alors vous avez besoin d'un plan pour y arriver. Je ne parle pas d'un plan de 25 pages que personne ne lira. Je parle plutôt d'un plan d'action stratégique et concret que vous développerez chaque trimestre pour vous aider à garder le cap et atteindre vos objectifs.

2) Exécution constante

Avoir des stratégies éprouvées, c’est super, mais celles-ci vaudront moins chers que le papier sur lesquelles vous les avez écrites si vous ne les mettez pas en action. Être constant jour après jour, lors de la mise en œuvre de vos stratégies, voilà la clé de la croissance.

Je ne crois pas au succès instantané. Ceux qui sont décrits comme tels ont généralement passé des mois, même des années, à travailler dans l'ombre afin de créer ce succès.

La patience n'est peut-être pas l'une de mes plus grandes qualités (il suffit de demander à mes enfants!), Mais au fil des ans et surtout depuis que je suis entrepreneure, j'ai réalisé à quel point c'est important.

Si on pense à notre maison, l'exécution constante pourrait être comparée au processus de construction: la pose des briques, l’installation de la plomberie et de l’électricité, etc. Cela prendra du temps et vous devrez suivre votre plan étape par étape. Sans compter que vous aurez probablement besoin d’aide pour y arriver et que les choses prendront toujours plus de temps que vous ne l'aviez espéré.

Mais si vous exécutez votre plan étape par étape et de façon constante, vous y arriverez! Et vous serez heureux d'avoir investi dans des matériaux de qualité et des professionnels qualifiés, car vous aurez une maison qui vous gardera au chaud pendant des années.

3) État d'esprit entrepreneurial

Et si je vous disais que la stratégie et l'exécution ne fonctionneront que si vous avez également développé une force mentale entrepreneuriale?

Poursuivant avec mon analogie de maison, si la stratégie = le plan, et que l'exécution = les étapes de construction, alors l'état d'esprit est sans aucun doute, et vous l'aurez deviné, les fondations de la maison. Une maison est seulement aussi solide que les fondations sur lesquelles elle repose. Soyons honnêtes ici, être un entrepreneur c’est se lancer tout un défi. Et être un entrepreneur créatif, c’est se lancer un encore plus grand défi.

Pourquoi? Parce que la plupart d'entre nous ont été élevés à croire que la créativité, l'art et les émotions ne devraient pas se mêler à un esprit d’entreprise. Nous avons grandi avec cette croyance et la plupart des gens que vous rencontrez tous les jours pensent la même chose.

Pire encore, certains iront plus loin et diront qu’il est mal vu pour artistes et créateurs de vouloir gagner de l’argent pour leur travail. Mais comment pouvez-vous avoir un impact positif sur le monde avec nos oeuvres si vous perpétuez ce genre de croyances?

Ce n'est qu’en travaillant sur notre état d’esprit et nos fausses croyances que nous serons en mesure d’enrayer le mythe de « l'artiste affamé » et de grandir et prospérer en tant qu'entrepreneurs créatifs.

Prêt à bâtir l'entreprise créative de vos rêves cette année?

Peut-être avez-vous une question ou quelque chose qui, selon vous, vous retient ou vous empêche de bouger dans la direction où vous souhaitez aller?

Laissez moi un commentaire et faisons en sorte que cette année soit une année extraordinaire pour vous, votre art et votre entreprise!

J’ai très hâte de vous lire, et surtout, de vous aider à développer cette entreprise dont vous rêvez tant!

Vous aimeriez être reconnu pour vos créations et avoir du succès en tant qu’entrepreneur? Téléchargez notre guide gratuit qui révèle l'approche simple et efficace que nous utilisons avec nos clients qui souhaitent bâtir une entreprise créative et durable. 

2 Comments

Où trouver des collectionneurs pour votre art?

3 Comments

Où trouver des collectionneurs pour votre art?

Si vous aviez la chance de me poser une seule question concernant votre entreprise d’art et votre carrière d’artiste, qu’est-ce que ce serait?

Laissez-moi deviner!

Cela fait maintenant plusieurs années que je conseille des artistes et la question qu’on me pose le plus souvent est sans aucun doute « Où puis-je trouver des acheteurs pour mon art? »

J’ai également vu de nombreuses publications sur les réseaux sociaux disant…

« Tous mes amis aiment mon art, mais personne n’achète! »

Ou

« Y’a-t-il encore des gens qui achètent de l’art? »

Bien que le marché de l'art soit considéré comme l'une des industries les moins transparentes au monde, je peux vous dire qu'il s’agit encore d’une industrie en croissance ... surtout en ligne!

Et ce n’est pas que moi qui le dis! Selon le Hiscox Online Art Trade Report 2017, «le marché de l'art en ligne a continué de croître fortement (+ 15% à 3,75 milliards de dollars) dans un contexte de marché de l'art en pleine expansion».

Alors qu'est-ce que cela signifie pour les artistes (comme vous) qui veulent bâtir leur marque et vendre leur art en ligne?

Eh bien, encore une fois, comme le dit ce rapport, les possibilités sont infinies, car la tendance de la vente en ligne est encore à ses balbutiements.

"D'accord," je vous entends dire. "C'est génial que l'industrie de l'art en ligne se développe et tout, mais cela ne m'aide pas à avoir des acheteurs!"

En fait, oui.

Sachant que le marché de l'art en ligne est en bonne santé, les occasions sont là - mais c'est à vous de les saisir!

Donc s'il y a des acheteurs (et il y en a), où les trouvez-vous?

Ou mieux encore, comment les aidez-vous à vous trouver?

Voici quelques indications:

D'abord, débarrassez-vous de la croyance qu'il n'y a pas d'acheteurs.

Je sais que c'est difficile, je sais que vous avez l'impression d'avoir tout essayé. Mais croyez-moi, cette attitude de défaite ne vous mènera nulle part. Tant que vous continuez à croire que vous ne pouvez pas et ne trouverez pas d'acheteurs, cela n'arrivera pas. Point.

Au lieu de chercher des preuves que personne n'achète, cherchez  plutôt des preuves en identifiant des artistes qui ont du succès. Une fois que vous changerez d'état d'esprit, vous trouverez du renforcement positif partout où vous regarderez. Notez les histoires de réussite que vous trouvez et inspirez-vous-en pour définir vos propres objectifs.

Deuxièmement, identifiez votre collectionneur idéal et commencez à vous créer un réseau.

Je vois trop souvent des artistes qui font la promotion de leur art auprès d'autres artistes, surtout sur les réseaux sociaux. Partager, apprendre et obtenir le soutien d'autres artistes est très important, mais la vérité demeure : les autres artistes ne sont pas vos acheteurs.

Ce qui sépare les artistes qui réussissent de ceux qui échouent, c'est la capacité de se concentrer sur leur client idéal et de développer une stratégie pour atteindre ce client. Si vous voulez concentrer votre énergie sur les ventes en ligne, cela s'applique plus que jamais!

Internet est sursaturé d'images et d'information. Si vous voulez atteindre de nouveaux acheteurs, vous devez être très clair sur qu’est et n'est pas votre art. Dans cet esprit, vous vous démarquerez et établirez des liens significatifs.

Troisièmement, le suivi et le suivi.

Vous ne pouvez pas laisser les ventes au hasard. Tout le monde est occupé, et « acheter de l'art » est rarement au sommet de la liste des priorités d’une personne.

C'est pourquoi vous devez constamment être visible, vous engager et suivre les prospects potentiels qui ont manifesté de l'intérêt pour votre travail. La vente commence par des relations humaines - même en ligne!

Enfin, ne perdez pas de vue votre art.

Je sais, je vous encourage constamment à aborder votre activité artistique avec un fort esprit d'entreprise - c'est mon travail! Mais une erreur que je constate chez de nombreux artistes, c'est qu’ils passent tellement de temps à développer le côté commercial, et qu’ils cessent de créer!

Rappelez-vous que vous n'êtes pas blogueur, du vlogueur ou expert optimisation de sites Web. Vous êtes un artiste! Votre art et votre voix sont vraiment ce qui va attirer les acheteurs - non seulement pour vous connaître, mais pour vous faire aimer et vous faire confiance.

N’oubliez jamais pourquoi vous avez commencé à créer d’abord et avant tout!

Quelles actions allez-vous entreprendre pour réécouter avec des acheteurs potentiels cette semaine? Parlez-moi en dans les commentaires ci-dessous!

Je ne saurais trop insister sur le fait qu'il existe des acheteurs et que c'est votre volonté d'abandonner vos croyances limitantes et d’être présent chaque jour dans votre entreprise d'art qui fera la différence.

Croyez-moi, je l'ai vu arriver de première main avec mes clients. J’ai de lire vos comment

3 Comments

5 questions à vous poser avant d’abandonner votre projet d’artiste-entrepreneur

1 Comment

5 questions à vous poser avant d’abandonner votre projet d’artiste-entrepreneur

Je ne sais pas pour vous, mais les derniers jours semblent avoir été difficiles pour plusieurs. Avec tout ce qui va de travers dans le monde actuellement, je sens que c’est normal et correct de s’arrêter et de se demander si tout ce qu’on fait, tous nos efforts, en valent vraiment la peine.

Malheureusement, quand on commence à se poser ce genre de question, ce n’est jamais bien long avant que les sentiments de découragement, de ressentiment et d’échec ne s’installent.

C’est pourquoi, quand des clients viennent me voir découragés et prêts à abandonner, je les invite à poser un regard sincère sur leur entreprise et les actions qu’ils ont mis en oeuvres pour atteindre leurs objectifs.

Qu’ils soient des artistes ou des entrepreneurs (sachez que je considère les artistes comme des entrepreneurs), je leur demande de répondre honnêtement à cette question :

Ai-je, insérez votre nom ici, fait tout ce qui était en mon pouvoir pour atteindre mes objectifs?

La plupart du temps, les réponses que je reçois sont vagues et remplies d’excuses. La raison la plus courante que j’entends pour expliquer l’absence de résultat, c’est le manque de représentation, soit d’une galerie d’art ou d’un agent.

Pourtant, ça ne pourrait pas être plus loin de la vérité. Le marché de l’art a tellement changé au cours des dernières années qu’il n’en tient plus qu’à vous, artistes (et non à des galeries ou à des agents) de faire bouger les choses.

Mais par où commencer? Sortir de sa zone de confort et adopter un état d’esprit entrepreneurial peuvent parfois être intimidants, surtout si vous ne l’avez jamais fait auparavant!

C'est pourquoi aujourd'hui je partage avec vous cinq questions que je vous invite à vous poser, afin de développer de façon constructive une carrière et une entreprise d’art florissante et enrichissante… Et surtout, pour ne pas laisser tomber!

Question #1 : Avez-vous établi une vision claire pour votre carrière et votre entreprise d’art?

Non, « quitter mon emploi de jour pour créer à temps plein » ou « vendre mes œuvres » ne sont pas des visions claires ni inspirantes. Quel type de carrière voulez-vous? Qu’allez-vous créer? À qui vendrez-vous vos oeuvres? Combien voulez-vous gagner? Ce sont le type de questions que vous devez vous poser et y répondre de façon ultra spécifique! Il vous faut un plan extrêmement détaillé pour bien démarrer. Il est tellement plus facile d’atteindre vos objectifs quand ceux-ci sont clairs et bien définis.

Question #2 : Avez-vous un portfolio professionnel à présenter?

Vous ne deviendrez pas un artiste professionnel du jour au lendemain : vous devez créer et encore créer pour y arriver. Quel est votre processus créatif? Êtes-vous au courant de ce que d’autres artistes professionnels font? Savez-vous à quoi ressemble le marché dans lequel vous souhaitez opérer? Vous devez jeter un regard objectif sur votre travail et sur ce qui se fait ailleurs afin de savoir où vous vous situez. Demandez conseils dans votre réseau, vous serez surpris de voir l’appui que vous recevrez!

Question #3 : Investissez-vous dans votre entreprise d’art?

Si vous voulez vivre confortablement de votre art, vous devez le traiter comme une entreprise et y investir temps & argent pour lui permettre de croître. Saviez-vous que les entrepreneurs qui ont du succès investissent au moins 10% de leur chiffre d’affaires et 20% de leur temps dans le marketing de leur entreprise? Si vous voulez que les autres investissent dans votre entreprise, vous devez commencer par le faire vous-même.

Question #4 : Êtes-vous visible?

Vous devez trouver ces gens qui achèteront vos œuvres et il y a de fortes chances que ceux-ci ne se trouvent pas dans votre entourage immédiat. Vous devez identifier qui sont ces personnes et où ils se trouvent (en ligne et hors ligne), établir un contact et trouver des façons originales de leurs présenter vos oeuvres. Rappelez-vous tous les jours qu’une oeuvre qui n’est pas vue, ne peut pas être vendue!

Question #5 : Offrez-vous le petit “plus” à vos clients et à vos fans?

Les gens qui investissent dans vos oeuvres, investissent aussi en vous. Est-ce que vous leurs offrez une expérience VIP ou une expérience qui les laissent sur leur faim? Le bouche à oreille est très important pour votre carrière artistique. Vous voulez que vos fans et vos clients parlent de vous le plus souvent possible, le plus positivement possible. Vous devez constamment leur offrir quelque chose d’excellent (bien n’est pas suffisant), afin qu’ils en parlent.

Je l’ai déjà dit et je le redis encore : les artistes sont d’excellents entrepreneurs. Mais vous devez vous donner la chance de réussir et pour y arriver, vous devez être prêt à sortir de votre zone de confort et développer l’habitude de vous promouvoir, vous et votre art.

Je veux que vous réussissiez!

Maintenant que vous avez répondu à ces cinq questions, quelle est la première action que vous prendrez pour faire avancer votre entreprise d’art cette semaine?

1 Comment

5 idées qui mettront un peu de soleil dans votre entreprise

Comment

5 idées qui mettront un peu de soleil dans votre entreprise

L’été est officiellement arrivé depuis quelques jours, comme ça fait du bien!

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais dès que le beau temps se pointe, j’ai toujours une envie très forte de faire du ménage!

Êtes-vous comme ça vous aussi?

Peut-être est-ce notre corps qui veut qu’on l’expose au soleil en nettoyant le plus de fenêtres possibles…? Peu importe la raison qui nous pousse à agir ainsi, ça fait un bien fou!

Ceci dit, tout ce nettoyage ne devrait pas être réservé uniquement à la maison. On devrait l’appliquer à notre entreprise également! Et pendant que je faisais mon propre ménage, j’ai pensé à vous et à comment je pourrais vous aider à faire VOTRE ménage professionnel.

Alors voilà! J’en suis venue à cinq conseils pour vous permettre de partir cette nouvelle saison sur une bonne note!

1)      Faites le ménage de votre atelier et créez-vous un coin confortable pour travailler sur votre entreprise.

Travailler sur le comptoir de la cuisine n’est ni idéal, ni efficace puisque ça vous distrait de vos priorités en vous rappelant tout ce qui doit être fait autour de la maison. Trouvez un coin tranquille qui vous convient et prenez-en possession en y ajoutant des photos, des livres et des objets qui sont importants pour vous. Démontrez un peu d’amour à votre espace de travail de façon à ce que vous ne repoussiez jamais le moment de travailler sur votre entreprise. Chaque fois que vous entrerez dans votre bureau, vous vous sentirez comme si vous étiez exactement où vous devez être. Si vous voulez passer plus de temps et être plus efficace, faites-en sorte de vous donnez tous les outils nécessaires au succès, et ça commence avec un espace que vous appréciez.

2)      Organisez-vous.

J’ai une confession à vous faire. Je suis médiocre dans tout ce qui touche l’aspect administratif de mon entreprise : comptabilité, taxes, opérations, etc. Si vous pouvez le nommez, je déteste probablement ça! Mais cette année, les choses prennent une tangente différente… Au lieu d’attendre à la dernière minute pour préparer mes documents, j’ai décidé d’implanter un système à la fois, et ce, une fois pour toute, de façon à rendre mes activités plus simples et efficaces. Vous connaissez l’adage « Un esprit sain dans un corps sain »? Et bien ça s’applique également à votre entreprise. Mettez de l’ordre dans vos documents et créez des systèmes qui vous faciliteront la vie dans le futur. Le retour sur votre investissement de temps en vaut l’effort, sans aucun doute.

3)      Établissez vos objectifs pour le trimestre.

Le deuxième trimestre de l’année est presque derrière nous. Comment vont les objectifs que vous vous êtes fixés en début d’année? Ce n’est pas le temps de vous trouver des excuses ou des raisons pour votre procrastination. Prenez plutôt un moment pour analyser les trois derniers mois de l’année, évaluer ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné et vous fixer trois objectifs réalistes et mesurables pour les 90 prochains jours. Une fois que c’est fait, décomposez chaque objectif en actions simples que vous indiquerez dans votre agenda. Plus d’excuse nécessaire.

4)      Engagez-vous à réseauter au moins une fois par mois.

Vendre, c’est bâtir et entretenir des relations, vous le saviez déjà. Mais que faites-vous réellement pour créer de nouvelles relations? Bien sûr, les réseaux sociaux sont géniaux, mais rien ne vaut un vrai face à face où les gens apprennent à vous connaître, vous et votre art. Cela voudra sûrement dire que vous devrez sortir de votre zone de confort, mais vous savez que j’ai raison, non? Pensez à qui vous voulez toucher avec votre art, déterminez où ils se trouvent et montrez-vous!

5)      Trouvez-vous un binôme (ou partenaire de rédition de comptes).

Être un Artiste-Entrepreneur a ses avantages, mais ça peut être un monde solitaire. Aidez-vous en trouvant une personne en qui vous pouvez avoir confiance, qui vous dira les choses exactement comme elles sont lorsque vous en aurez besoin. Ensuite, engagez-vous à être responsables l’un envers l’autre. Même si vous ne vous rencontrez qu’une fois par mois, pendant 30 minutes au téléphone, vous verrez rapidement les bénéfices d’avoir quelqu’un qui vous soutient quand les choses ne tournent pas comme vous le souhaitez. Connecter avec un autre entrepreneur vous donnera sans aucun doute une nouvelle raison d’être et vous aidera également à acquérir une perspective différente. Une perspective qui pourrait vous aider à faire grandir votre entreprise créative.

Voilà votre occasion pour un nouveau départ! Saisissez-la, embrassez-la et engagez-vous!

Que ferez-vous pour faire croître votre entreprise créative ce trimestre? Laissez nous un commentaire, on adore vous lire!

Vous aimeriez être reconnu pour vos créations et avoir du succès en tant qu’entrepreneur? Téléchargez notre guide gratuit qui révèle l'approche simple et efficace que nous utilisons avec nos clients qui souhaitent bâtir une entreprise créative et durable.

Comment

3 conseils pour aider les artistes à s’organiser et se dépasser

1 Comment

3 conseils pour aider les artistes à s’organiser et se dépasser

Wow! Les dernières semaines ont été excitantes dans les bureaux d’Artiste-Entrepreneur! Entre autre, je suis reconnaissante pour la cohorte d’artistes talentueux et déterminés qui ont rejoint l’Incubateur et qui travaillent très fort chaque jour pour amener leur entreprise créative au prochain niveau.

Je sais que plusieurs d’entre vous avez voulu joindre l’Incubateur, mais pour diverses raisons, vous n’avez pas pu. Alors pour tout ceux et celles qui auraient aimé se joindre au groupe en décembre dernier, gardez l’oeil ouvert car les portes du programme rouvriront bientôt!

Je sais que vous aussi vous travaillez fort pour développer votre entreprise créative (sinon, vous ne seriez probablement pas entrain de me lire) alors aujourd’hui j’ai pensé partager avec vous trois conseils simples (mais tellement importants) pour vous aider à réussir ce printemps.

Ça va comme suit…

1.       Visualisez les résultats souhaités.

J’ai remarqué que lorsque je parle de la création d’objectifs, beaucoup d’artistes me disent avoir déjà essayé et échoué lamentablement. Je suis toujours surprise d’entendre ça, parce qu’élaborer des objectifs ne devraient pas être synonyme d’auto-jugement. Si vous vous reconnaissez, je vous suggère alors d’abandonner vos jugements lorsque vous vous fixez des objectifs et de vous concentrer plutôt sur les résultats que vous souhaitez voir dans votre entreprise. Rappelez-vous que la planification n’est qu’un outil pour vous aider à rester aligné sur votre vision à long terme et à éclairer votre prise de décision.

Commencez par vous fixer une date, disons le 30 juin. Imaginez-vous entrain d’écrire sur vos progrès et victoires des deux derniers mois. Qu’est-ce qui vous rend fier? Qu’est-il arrivé dans votre entreprise qui a changé la donne? Soyez clair sur 1, 2 ou 3 (pas plus, s’il vous plaît) résultats souhaités pour les 60 prochains jours, écrivez-les et placez-les quelque part où vous pourrez les voir quotidiennement.

2.       Identifiez les manques à gagner.

Visualiser et écrire les résultats souhaités vous mènera loin. Mais vous avez tout de même besoin de passer à l’action pour y arriver. Alors, qu’est-ce qui vous a empêché de passer à l’action dans le passé? Manquiez-vous de stratégie ou de formation?

Est-ce parce que vous aviez besoin de rétroaction? Est-ce que vous vous autosabotez chaque fois que vous avez la chance de vous rapprocher du succès dont vous rêvez? Avez-vous besoin de développer des partenariats ou d’ajouter un membre à votre équipe? Soyez honnête avec vous-même, comprenez ce qui manque dans l’équation et engagez-vous à prendre les mesures nécessaires pour combler les lacunes qui vous empêchent d’atteindre de nouveaux sommets.

3.       Concentrez-vous sur ce que vous contrôlez.

Quand on y pense, il n’y a que deux choses que nous contrôlons vraiment : nos pensées et nos actions. Ce sont donc les deux seules choses sur lesquelles nous devrions nous concentrer. Point. Pourquoi gaspiller de l’énergie sur des choses que nous ne pouvons pas contrôler? C’est la meilleure façon de perdre notre motivation et notre état d’esprit entrepreneurial. Si vous avez tendance à trouver un paquet de raisons pour lesquelles les choses ne fonctionneront pas pour vous, revenez aux résultats souhaités (point 1) et déterminez une chose que vous pouvez faire aujourd’hui pour vous en rapprocher. Finalement, agissez.

C’est aussi simple que ça!

J’espère que cette nouvelle saison (et mes conseils) vous inspireront à prendre les mesures nécessaires pour atteindre des nouveaux sommets dans votre entreprise créative.

Maintenant, il n’en tient qu’à vous d’agir.

À quoi ressemblera le succès pour vous ce printemps? Faites moi part de vos défis dans les commentaires, j’adore vous lire!

1 Comment

Ce que vous pouvez apprendre de mon parcours entrepreneurial

3 Comments

Ce que vous pouvez apprendre de mon parcours entrepreneurial

Est-ce que je vous ai déjà raconté comment je suis devenue entrepreneure? Je sais que je projette une belle confiance en moi actuellement, mais croyez-moi, ça n’a pas toujours été le cas.

Mon parcours remonte au moment où j’avais 17 ans et qu’un de mes enseignants m’a dit que je devrais laisser tomber l’idée d’obtenir un diplôme en arts. Je me souviens de ses mots comme si c’était hier… Il m’a dit :

« Catherine, je vais te parler comme si tu étais ma fille, parce que je crois que tu as tout ce qu’il faut pour avoir une carrière brillante. Ne te dirige pas dans un programme destiné aux arts, tu en arracheras toute ta vie. »

Alors, comme une bonne jeune femme obéissante, j’ai écouté son conseil et j’ai gradué en relations publiques et marketing à la place.

Aussitôt que j’ai eu mon diplôme, j’ai été embauchée par une importante marque pour faire des relations publiques et en quelques mois, j’ai été promue à un poste important dans ce domaine. À 25 ans, j’étais à la tête du service des communications corporatives d’une importante entreprise multinationale.

Mais… j’étais plus misérable que jamais.

Rapidement, c’est devenu insoutenable. Je savais que je ne pouvais pas continuer à vivre comme ça pour les 30-40 prochaines années. J’avais seulement 25 ans : comment avais-je pu devenir aussi triste et cynique?

Tout le monde autour de moi pensait que j’avais tout ce qu’il fallait pour être heureuse… Comment pourrais-je les décevoir?

Aussi, je savais que je voulais autre chose pour ma vie.

Qu’est-il arrivé ensuite? En l’espace d’un an, j’ai quitté mon emploi et je suis déménagée à Paris où j’ai étudié l’histoire de l’art et le marché de l’art chez Christie’s Education. Pendant que j’étais là, j’ai eu un emploi à temps partiel dans une galerie du quartier Le Marais et j’ai fait de petits stages chez Christie’s. Un an plus tard, je suis revenue au Canada où j’ai travaillé pour l’une des plus importantes galeries d’art moderne et contemporain à Montréal, faisant la promotion du travail d’artistes dans les foires d’art internationales et travaillant individuellement avec des artistes pour les aider à faire croître leur entreprise.

Aujourd’hui, je suis propriétaire d’une entreprise aux bases solides et je passe mes journées à faire ce que j’aime : aider les artistes à faire croître leur entreprise créative et leur carrière, tout en contribuant à ma communauté.

Pourquoi est-ce que je vous raconte tout ça aujourd’hui? Parce que si ça a été possible pour moi, ça l’est pour aussi pour vous.

Quand je me suis lancée, je n’avais pas de famille, d’amis ou de connaissance qui travaillait dans le monde de l’art.

Personne n’a payé mes frais de scolarité et d’études : j’ai eu à me frayer un chemin à travers tout ça et les investissements que j’ai fait, je les ferais encore!

Ayant traversé tout ça, voici ce que j’aimerais que vous reteniez de mon histoire pour vous aider à vous frayer votre propre chemin dans le monde de l’entrepreneuriat.

*Demandez de l’aide : au début, j’étais dépassée et je croyais que je ne pourrais pas quitter mon emploi. J’ai contacté une professionnelle qui m’a aidé à me remettre sur les rails, personnellement et professionnellement. Aujourd’hui encore, je continue de demander de l’aide à des coachs et à des mentors tandis que mon entreprise grandit parce qu’il me serait impossible d’y arriver seule tout en gardant un œil critique.

*Créez un plan : j’avais une vision, un plan pour concrétiser cette vision, et un budget pour y arriver. Je savais que j’aurais à dépenser de l’argent pour aller étudier à Paris, réseauter et commencer ce nouveau chapitre de ma carrière. Alors, j’ai créé une feuille de calcul et j’ai fait le suivi de chaque cent dépensé afin de pouvoir m’offrir ce qui comptait réellement pour moi.

*Réseautez : la première chose que j’ai fait quand je suis arrivée à Paris et quand j’ai planifié de revenir à Montréal, ça a été de connecter avec autant de personne que possible afin d’agrandir mon réseau dans ce milieu qui m’était inconnu. J’ai été surprise de voir le nombre de gens qui étaient prêts à m’aider et à me présenter à leur propre réseau! Plusieurs occasions ont frappé à ma porte mais aucune d’elles ne se serait produite si j’étais restée à la maison.

*Ne laissez pas la résistance prendre le dessus : Est-ce que ça a été difficile? Oui! Est-ce que j’ai voulu tout quitter? Oui, souvent! Même si j’étais plus effrayée que jamais (et je le suis parfois encore!), j’ai décidé qu’être entrepreneure était non-négociable pour moi et j’ai arrêté de me trouver des excuses. C’est à ce moment que les choses ont commencé à changer pour moi.

*Arrêtez d’écouter les conseils de tout le monde : tout le monde a une opinion : augmentez vos prix! Baissez vos prix! Soyez vu sur Instagram! N’utilisez pas Twitter! Vous ne pouvez pas écouter les conseils de tout le monde sur ce que vous devriez faire pour vendre davantage (spécialement ceux qui parlent, mais qui ne passent pas à l’action). À moins que nous soyons entrain de parler de gens qui sont passés par où vous êtes, oubliez ça et concentrez-vous sur vos objectifs.

Finalement, mon enseignant avait raison, j’aurai une belle carrière. Il avait seulement tort lorsqu’il disait que ce ne serait pas dans le domaine des arts.

Je ne suis pas plus brillante ou connue que vous, j’ai seulement posé des actions de façon constante chaque jour de mon parcours.

À quoi ressemble votre parcours entrepreneurial? Quels sont les conseils et les leçons que vous aimeriez partager? J’aimerais connaître votre histoire. Écrivez-moi dans les commentaires et discutons! Vous savez que j’aime avoir de vos nouvelles.

3 Comments

Un message d'encouragement de quelqu'un qui comprend...

5 Comments

Un message d'encouragement de quelqu'un qui comprend...

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi « ça » vous était arrivé à vous?

Quand je parle de « ça », oui je parle de votre désir de créer, mais il n'y a pas que ça. Je parle aussi de votre désir de vivre de votre talent créatif...

Votre vie n'aurait-elle pas été plus facile si vous aviez eu une passion pour les chiffres et que vous étiez devenu comptable? Ou si vous vous étiez intéressé aux structures et aux formules et que vous étiez devenu ingénieur civil?

Je ne dis pas que la vie aurait été plus simple, mais elle aurait probablement été plus facile (et sûrement un peu plus ennuyante :-) )... Pas vrai?

Mais ce n'était tout simplement pas votre destinée. Vous êtes né artiste.

Car peu importe les circonstances et les embûches, que vous soyez payé ou non, ultimement, vous finissez toujours par revenir à vos crayons, pinceaux, caméras et instruments. 

Que vous le vouliez ou non, vous devez créer.

Aujourd'hui, j'avais très envie de dire aux artistes qui me suivent deux petites, mais très importantes, choses : 

  1. Vous êtes capable de plus grandes réalisations que vous ne le croyez. 
    Difficile ne veut pas dire impossible. Si vous savez que vous avez le potentiel pour réaliser de grandes choses, connecter avec des gens géniaux et partager votre message avec le monde : ne laissez pas tomber! Nous avons tous besoin d'entendre ce que vous avez à dire et d'expérimenter ce que vous créez.

Et

  1. Vous n'êtes pas seul et vous n'avez pas à tout faire tout seul.
    Comme nous tous, rappelez-vous que vous ne recevrez pas de médaille parce que vous avez essayé de #ToutFaire dans votre entreprise par vous-même. N'hésitez pas à demander de l'aide! Ce sont les relations que vous développez jour après jour qui feront toute la différence.

Le chemin de l'entrepreneuriat est parsemé d'obstacles, mais tous ces obstacles sont des signes, des vérifications et des tests que la vie vous envoie pour s'assurer que votre engagement est sérieux.

Toutes les histoires à succès ont eu leur lot d'obstacles...

Comme J.K. Rowling, qui a écrit les livres Harry Potter. L'auteure est maintenant la seconde plus riche femme dans le monde du divertissement (juste derrière Oprah). Mais saviez-vous qu'elle avait été rejetée par 12 maisons d'édition différentes avant de signer son premier contrat littéraire?

Ou Cézanne, qui a vu toutes ses soumissions rejetées par le Salon de 1864 à 1869...

Ou Elvis, dont la première prestation au Grand Ole Opry fut un flop et qui s'est faire dire par le directeur du concert qu'il serait mieux de retourner à Memphis pour conduire des camions au lieu de jouer de la musique...

... Est-ce que j'ai besoin de vous rappeler Steve Jobs, qui a été viré par sa propre boîte, Apple?

Je crois que le succès est inévitable pour chaque artiste, tant que ses efforts sont supportés par une solide stratégie, une exécution constante et un état d'esprit entrepreneurial.

Et non seulement je le crois, mais j'en ai également été témoin, aux premières loges, de clients qui ont appliqués sérieusement CHACUN de ces trois piliers pour bâtir une entreprise créative qui les comble financièrement et personnellement.

Mais vous êtes encore trop nombreux à ne pas le faire! Et pour être totalement honnête, cela m'attriste. Vous avez tellement de potentiel mais vous laissez passer tellement d'occasion!

Alors SVP, dès aujourd'hui...

Si vous ne savez pas comment vous y prendre pour vous mener là où vous voulez aller, demandez de l'aide.

Si vous savez comment vous y prendre pour vous mener là ou vous voulez aller, bien faites ce que vous avez à faire (même si ça fait peur!)

Car le monde, plus que jamais, a besoin de plus d'art!

Prêt à passer à l'action? Partagez avec moi dans les commentaires cette chose effrayantes qui vous empêche de réaliser l'impossible!

5 Comments

Comment faire face à la procrastination en 3 étapes (oui, oui, je sais que vous aussi, vous procrastinez parfois!!)

Comment

Comment faire face à la procrastination en 3 étapes (oui, oui, je sais que vous aussi, vous procrastinez parfois!!)

S'il y a une chose que je vous encourage constamment à faire, c'est de passer à l’acte dans votre vie comme dans votre entreprise. Pensez-y : si vous ne prenez pas action de façon constante, comment pouvez-vous espérer des résultats?

Ai-je raison?

Ceci dit, j'espère que vous ne pensez pas que j’ignore ce qu'est la procrastination. Pour être complètement honnête, j'ai décidé d'écrire sur ce sujet après avoir passé 15 minutes assise dans ma voiture, faisant défiler mon fil Instagram au lieu de rentrer et de me mettre au travail... Alors oui, je connais bien le phénomène!

La bonne nouvelle est que je procrastine 90% moins souvent que je le faisais auparavant et quand je procrastine, j'ai mis au point des mécanismes pour soit pousser à travers ou l’accueillir.

Oui, vous avez bien lu : je viens de dire que parfois, j’accueille la procrastination… À bras ouverts!

Pourquoi? Parce que j'ai découvert que la procrastination est souvent un symptôme d'autre chose, un signal pour aller plus loin et écouter ce que votre petite voix intérieure (généralement très sage) a à dire.

Dans le cadre du blogue d'aujourd'hui, j'ai pensé partager avec vous le « processus en trois étapes » que j'utilise lorsque je commence à procrastiner sur une tâche ou une situation dans ma vie ou mon entreprise.

1) Reconnaitre la situation :
D'abord, j'arrête immédiatement de faire ce que je suis entrain de faire et je reconnais ouvertement que je procrastine. (Remarque: la procrastination peut prendre de nombreuses formes et se faufiler dans votre quotidien quand vous vous y attendez le moins, donc il est important d’être vigilant. Pour un en savoir plus la procrastination et comment il s’agit d’une des plus des formes les plus vraies de résistance, je recommande le livre de Steven Pressfield "La guerre de l’art”, que je relis chaque année.)

2) Questionner la vraie raison sous-jacente :
Une fois que j'ai reconnu que je procrastine, je ne me culpabilise pas parce que cela ne servirait à rien. Je me demande plutôt pourquoi je procrastine et j'écoute attentivement les réponses qui me viennent à l'esprit. Je m’oblige à être brutalement honnête en me demandant « quoi d'autre? » et j’écris les réponses dans mon journal.

3) Agir ou changer de direction :
Maintenant que je sais exactement ce qui m'empêche de faire ce que je "devrais" faire, je suis dans une meilleure position pour prendre une décision éclairée quant à ce que je vais faire ensuite.

OPTION A : Si je réalise que ma procrastination est un symptôme d’inconfort, de peur et de doutes envers moi-même, je sais que cela ne me sert pas. Je m’engage alors à prendre une décision, aussi minuscule soit-elle. Prendre une décision simple améliorera votre confiance en vous. Par exemple, quand je procrastine sur l'écriture d'un blogue (comme celui-ci), je prends souvent la décision consciente de commencer par rédiger la partie médiane de mon texte, suivie de la conclusion puis de l'intro. De cette façon, je ne reste pas coincée à essayer d’imaginer comment commencer. J’écris, sans jugement.

OU

OPTION B : Si je me rends compte que ma procrastination est là pour m’indiquer que ce que j'avais prévu ne correspond simplement pas à ma vision, et à ce que je considère important pour moi et mon entreprise, alors je prends le temps de revoir mes objectifs trimestriels et je prends une décision consciente soit de m'en tenir au plan ou de changer de direction.

Bien que le plus souvent, « passer à l’acte » ou pousser à travers la résistance est ce qui doit être fait, si nous voulons avoir une vie épanouissante et une entreprise durable, les raisons qui nous poussent à procrastiner méritent amplement d’être questionnées.

J'espère que les étapes que j'utilise pour vaincre la procrastination vous aideront la prochaine fois que vous serez bloqué et que vous vous sentez que vous ne pouvez pas avancer, que ce soit du côté des affaires ou du côté de la création.

Que vous décidiez de d’agir ou de changer de direction, l'important est de continuer à d’avancer!

Comme toujours, j'aimerais vous lire! Qu'est-ce que vous remettez à plus tard? Est-ce dans votre entreprise ou dans votre vie personnelle? Voyez-vous cela comme une forme de résistance / peur de ce qui pourrait arriver ou est-ce un symptôme que quelque chose ne va pas et que vous devriez changer de direction ?

Racontez-moi tout dans la section des commentaires!

Comment

De la difficulté à mettre un prix sur vos créations? Voici trois conseils pour vous aider à commencer.

Comment

De la difficulté à mettre un prix sur vos créations? Voici trois conseils pour vous aider à commencer.

En tant que stratège d’affaire et coach pour artistes et entrepreneurs créatifs, les questions que je reçois le plus souvent de mes clients et de ma communauté sont, sans aucun doute, à propos des stratégies de prix.

La plupart des artistes que je rencontre, qui veulent passer d’amateur à professionnel, ne savent pas comment évaluer leur travail. Soit ils s'inquiètent de demander un prix trop élevé pour leur travail, ou ils réalisent que leurs prix sont trop bas pour que leur entreprise soit durable et profitable.

Avant de partager avec vous mes conseils sur la création d’une stratégie de prix efficace, je veux vous rappeler que vendre votre art n’est pas comme vendre n’importe quel autre produit consommation.

Vous vendez un “produit” de luxe que seul un faible pourcentage de la population est intéressé à acheter.

Pour cette raison, vous devez traiter votre art (et votre entreprise toute entière) comme tel, en élaborant avec soin une marque, un réseau et une offre alignés au marché des produits de luxe.

Prêt à mettre un prix sur votre travail? Allons-y!

No 1 : Soyez clair sur votre modèle d’affaires avant de commencer à déterminer vos prix

À qui voulez-vous vendre? Quels canaux de vente utiliserez-vous pour vendre vos œuvres? Combien est-ce que ça vous coûte pour opérer votre entreprise?  Ce sont des questions que vous devez vous poser bien avant de commencer à mettre un prix sur vos oeuvres.

Pourquoi? Parce que votre marge de profit sera fort différente si vous travaillez avec une galerie qui prend 50% de commission sur toutes vos ventes ou si vous vendez directement à des collectionneurs. Si vous choisissez d’être un artiste indépendant, alors vous devrez vous créer un budget pour le marketing et la promotion de votre travail.

J’entends trop souvent des artistes dire qu’ils ne peuvent pas se permettre d’investir dans le marketing, dans le coaching ou même dans des fournitures d’art… même lorsqu’ils font des ventes! Cette situation arrive parce qu’ils ne tiennent pas compte des coûts d’opération de leur entreprise et des investissements nécessaires pour assurer la croissance.

No 2 : Faites vos recherches… Même si c’est difficile!

Bien que nous soyons à des années-lumière de ce que c’était avant l’arrivée d’internet, le marché de l’art est encore l’une des industries les plus opaques au monde. Il est assez difficile de savoir qui vend à quel prix et comment expliquer le prix en question. Comment pouvez-vous vous élaborer vos prix avec convictions quand vous pouvez acheter un dessin à 50 $, 500 $ et même 50 000 $? La réponse : faites vos recherches!

Une fois que vous savez à qui et comment vous vendrez vos œuvres, regardez quels autres artistes font un travail similaire au vôtre sur le marché et combien ils demandent pour leur art. Il se peut que vous ayez à quitter votre atelier et votre ordinateur afin de visiter des galeries et faire quelques appels, mais cela fait partie du travail. Je ne connais aucune entreprise qui lancerait un produit sans savoir clairement ce qui se fait chez ses concurrents, alors pourquoi feriez-vous différemment?

No 3 : Établissez un prix pour l’ensemble de vos œuvres, pas seulement des pièces individuelles

« J’aime vraiment cette pièce et ça m’a pris longtemps pour la créer, je vais donc la vendre plus chère que cette autre pièce, que je n’aime pas vraiment ». Il y a tant de choses erronées dans cette phrase, même si j’ai entendu plusieurs artistes la dire.

Premièrement, rappelez-vous que vos prix auront un impact sur votre crédibilité. Si vous établissez vos prix en vous appuyant sur “comment vous vous sentez”, il y a des chances que vous manquiez de cohérence, ce qui provoquera un manque de confiance de la part de vos clients potentiels. Les acheteurs ont besoin de comprendre et avoir confiance envers vos prix afin d’être à l’aise avec leur achat.

Deuxièmement, le temps que vous passez à créer une œuvre n’est qu’un des facteurs que vous devriez considérer lorsque vous établissez vos prix. Votre marque, votre marché et vos canaux de vente sont beaucoup plus importants.

Troisièmement, pourquoi vendez-vous une œuvre dont vous n’êtes pas fier? Vous devez agir comme votre propre commissaire et montrer et vendre uniquement votre meilleur travail si vous voulez être reconnu comme étant le meilleur dans votre domaine.

Gardez à l’esprit que votre stratégie de prix est un pilier important de votre stratégie marketing et qu’elle contribuera à votre marque et vos efforts de vente. Vous devez donc y être attentif et soucieux des détails.

Alors, quelle serait votre réponse à quelqu’un qui vous demande combien de temps cela vous a pris pour créer une oeuvre et comment vous justifiez votre prix? Répondez simplement que cela vous a pris votre carrière toute entière pour pouvoir arriver à créer cette oeuvre. Alors, 5, 20 ou même 40 ans est la bonne réponse.

Êtes-vous déjà un artiste professionnel qui cherche à augmenter ses ventes? Téléchargez l'outil "Guide pour artistes et créateurs prêts pour le succès" ici.

Comment

Vous désirez avoir un réel impact et grandir votre entreprise créative en 2018? Voici ce que vous devriez prendre en considération.

7 Comments

Vous désirez avoir un réel impact et grandir votre entreprise créative en 2018? Voici ce que vous devriez prendre en considération.

Dire que le marché de l’art a changé de façon radicale au cours des 10 dernières années est un euphémisme. Il y eut un temps où être représenté par une galerie était le Saint Graal de la carrière d’un artiste et vous donnait la liberté de vous concentrer uniquement sur votre création, mais ce n’est plus la réalité d’aujourd’hui.

Bien que je connaisse et travaille avec des artistes qui sont représentés par une, parfois même par plusieurs galeries, je sais aussi que les ventes qu’ils obtiennent de ces représentations ne cessent de diminuer.

C’est pourquoi maintenant plus que jamais, les artistes-entrepreneurs doivent considérer ces trois tendances s’ils veulent percer dans ce marché en constante évolution qu’est le marché de l’art.

No 1 : La crise du commerce du détail que nous connaissons actuellement affecte également les galeries d’art, ce qui fait qu’elles continueront à fermer et à se consolider en 2018.

En tant qu’amateur d’art contemporain, ça me rend triste parce que même si j’encourage fortement les artistes à passer à l’action dans leur entreprise et de ne pas attendre qu’une galerie les représente, je sens que les galeries d’art ont encore un rôle à jouer sur le marché.

Trop de galeries ne savent pas (ou ne veulent pas) s’adapter à la nouvelle réalité des ventes en ligne.

Ils veulent poursuivre à l’ancienne et ignorer que les ventes mondiales d’art en ligne ont atteint environ 3,75 milliards de dollars US en 2016, en hausse de 15% comparativement à 2015 (selon le Hiscox Online Report) et cette tendance ne cesse de croître d’année en année.

Alors voici votre occasion de briller!

Les artistes-entrepreneurs n’ont pas le bagage, les frais et l’attitude « nous avons toujours fait les choses de cette façon » qui coûtent cher aux galeries.

Vous êtes “lean” et créatif, vous avez donc l’avantage!

Vous pouvez facilement changer votre stratégie et vous adapter aux nouvelles réalités du marché tout en utilisant des outils à votre disposition, comme l’Internet, pour vendre vos œuvres.

Mais vendre en ligne n’est pas aussi facile que de créer une boutique en ligne et espérer que les gens vous trouvent. Vous aurez besoin d’une solide stratégie d’affaires, un plan de mise en oeuvre et un état d’esprit entrepreneurial pour que ça fonctionne.

No 2 : Les artistes qui réussissent sur Internet savent que leur image de marque est plus importante que jamais.

Les collectionneurs sérieux sont sur Instagram, à la recherche du « prochain grand artiste ». Ce qui veut dire que, de l’autre côté de l’écran, vous devez vous positionner comme professionnel.

Les collectionneurs veulent investir dans le travail d’artistes qui créent non seulement des œuvres remarquables, mais qui ont également une marque qui se distingue, un palmarès de ventes constant et qui accroîtront leur crédibilité en tant que collectionneurs d’art.

Sur cette note, les marques et les entreprises utilisent également les réseaux sociaux et Internet pour voir ce que les artistes font et développer des collaborations.

Ces partenariats entre les marques peuvent amener de nouvelles sources de revenus, augmenter la visibilité et ouvrir de nouveaux segments de marchés aux artistes.

Ce qui m’amène à la troisième tendance que je veux partager avec vous ...

No 3 : Le développement de nouvelles sources de revenus grâce aux partenariats et aux collaborations sera un aspect important du succès des artistes en 2018.

Le monde de l’art traverse actuellement une période de transition et les artistes qui seront prêts à innover et à voir la tourmente actuelle comme une occasion, pas une menace, sont ceux qui brilleront quand le ciel redeviendra bleu parce qu’ils auront mis en places de solides bases pour leur entreprise.

Il n’est pas trop tard pour s’y mettre! Il y a des occasions à la pelletée pour les artistes qui sont prêts à se retrousser les manches et développer leur entreprise. Cette année, choisissez d’investir votre énergie dans quelque chose qui vous garantit un retour sur investissement : VOUS.

Allez-vous rester sur la touche ou allez-vous créer une stratégie pour profiter de ces occasions? Laissez-moi un message dans les commentaires, j'adore vous lire!

7 Comments

Voulez-vous réussir "un jour"? Ou AUJOURD'HUI? La décision vous appartient...

Comment

Voulez-vous réussir "un jour"? Ou AUJOURD'HUI? La décision vous appartient...

Je parle avec des artistes quotidiennement. Plusieurs d’entre eux créent des œuvres fantastiques et rêvent d’en faire leur occupation principale. Ils peuvent partager en ligne des images de leur travail, ils peuvent également avoir un site web, ils pourraient même vendre quelques pièces ici et là; mais ils n’ont pas de plan.

Et vous avez quoi? C’est correct! Ils ne sont pas prêts, pour n’importe quelles raisons, à s’engager à 100 % dans la création d’une entreprise créative durable et prospère. Il y a beaucoup de raisons, bonnes et mauvaises, et je les ai toutes entendues. Croyez-moi. 😉

Mais il y a une grande différence entre quelqu’un qui rêve « d’un jour » et un artiste qui veut que ce jour soit aujourd’hui.

Ça me rend vraiment triste quand je vois des artistes intelligents, talentueux, passionnés, qui veulent réussir mais qui gaspillent leur temps et leur énergie. Ça se résume habituellement en un problème très simple : ils vivotent sans avoir de plan ou d’objectifs clairs. Mais vous ne pouvez pas réussir en vivotant et voici pourquoi :

Quand vous n’avez pas de plan…

- Vous ne priorisez pas vos tâches et vos objectifs, ce qui fait que vous vous sentez complètement dépassés par tout ce que vous avez à accomplir;
- Vous perdez du temps à décider sur quoi travailler en premier et passez trop de temps sur des tâches qui pourraient être regroupées, automatisées ou tout simplement éliminées;
- Vous gaspillez votre temps et votre argent sur des événements, publicités, ou des actions qui n’offrent pas un retour sur investissement satisfaisant.

Ça vous semble familier?

Donc, êtes-vous dans la catégorie « un jour » ou « aujourd’hui »?

Si vous êtes prêts à passer à l’action AUJOURD’HUI pour atteindre vos objectifs ambitieux, que vous en avez assez de vous sentir coincé et frustré dans votre entreprise créative, c’est le moment de vous inscrire à ma formation gratuite qui a lieu DEMAIN.

Prêt à agir?

C’est le dernier rappel que j’envoie et je ne veux pas que vous l’oubliiez!

Je ne fais ces formations gratuites qu’une ou deux fois par année et à chaque fois, les participants me répètent à quel point l’information transmise leur est précieuse.

Si vous ne pouvez être présent en direct, ce n’est pas un problème. Inscrivez-vous quand même pour la formation et vous recevrez un lien pour regarder la rediffusion quand bon vous semblera. Il y a cependant des avantages à assister en direct, vous pouvez me poser vos questions et obtenir immédiatement une réponse!

On se voit demain!

Au plaisir,
Catherine

Comment

Trois leçons essentielles que j'ai enseigné à mes élèves artistes-entrepreneurs

Comment

Trois leçons essentielles que j'ai enseigné à mes élèves artistes-entrepreneurs

Au printemps passé, il m’a été demandé par un cégep d’enseigner des principes d’entreprenariat à un groupe d’étudiants / entrepreneurs créatifs, pas seulement des artistes. Le département sait que mes services professionnels concernent l’accompagnement d’entrepreneurs créatifs et voulait que je formalise le processus dans une salle de classe. J’ai couvert les processus de pensées et de stratégies utilisés dans les modèles d’affaires « Design Thinking » et « Lean Start-up » pour aider mes étudiants à créer des plans stratégiques, à développer des partenariats profitables et à faire leurs premières ventes!

Enseigner ce cours m’a fait penser à trois conseils que j’aimerais donner à tous les artistes qui me demandent de les guider dans le monde des affaires. En tant que membres de ma communauté virtuelle et artiste-entrepreneur, j’ai pensé que ces conseils pourraient aussi vous intéresser.

On y va?

1. Vous devez prendre du recul et élaborer des stratégies plus souvent que vous ne le pensez.

Peu importe le temps que vous êtes en affaires, vous devriez réévaluer votre plan d’affaires et vos tactiques fréquemment. La technologie évolue et les algorithmes changent rapidement. Ce qui fonctionne durant un trimestre ne fonctionnera peut-être pas au prochain. Et ce que vos clients attendent de vous – et ce que vous attendez d’eux – va évoluer! Prendre le temps régulièrement de réviser votre plan, d’ajuster vos stratégies et de recalibrer vos priorités peuvent faire la différence entre faire du sur place et atteindre les objectifs ambitieux que vous vous êtes fixés.

2. Compter uniquement sur votre bonne volonté ne fonctionne pas – même si vous êtes super motivé, comme moi!

C’est le moment de la confession : mes amis et ma famille ne savent souvent pas quoi penser de moi. Ils ne comprennent pas mon dévouement à faire rouler mon entreprise, ou pourquoi j’ai une aussi grande passion à aider les artistes-entrepreneurs, comme vous, à avoir du succès. Mais laissez-moi être la première à vous le dire : même si vous brûlez de passion pour votre art, vous avez quand même besoin de faire un plan! Avoir toute cette ambition et ce dévouement pour votre entreprise n’a pas de prix, mais ce n’est pas assez. Canalisez cette énergie pour que ce soit bénéfique, pour vous et pour votre entreprise.

3. Travailler seul est très, très difficile et ça aide énormément d’avoir l’appui de gens qui vivent la même chose que vous.

Je vous le dis : j’ai déjà été là. J’ai essayé de tout faire par moi-même dans ma première entreprise et j’ai fini épuisée et brûlée. Pas drôle du tout. Créez-vous un réseau, trouvez un coach ou un mentor et acceptez l’appui d’amis proches ou de connaissances qui vous encourageront, vous conseilleront, et à qui vous serez redevables – ce sont des atouts considérables lorsqu’on bâti une entreprise! Croyez-en mon expérience.

Est-ce que ça vous parle? Avez-vous besoin de prendre le temps de réévaluer vos plans? Peut-être commencez-vous du début et vous vous sentez dépassés par le processus?

Rejoignez-moi le 6 décembre 2017, à midi EST pour tout apprendre sur « Comment créer un plan d’affaires pour artistes simple et efficace »

 Je vous dirai exactement quoi inclure dans votre plan d’affaires, la raison principale qui fait que les artistes-entrepreneurs n’obtiennent pas les résultats désirés, l’action principale que vous devriez mettre en place pour obtenir les résultats que vous désirez et une façon simple et efficace d’établir vos objectifs.

En résumé, cette formation gratuite contient tous les éléments essentiels dont vous avez besoin pour créer un plan d’affaires utile et exploitable qui vous aidera à réaliser vos rêves! Ce n’est pas tout… Je vous parlerai également de mon programme de groupe exclusif pour artistes-entrepreneurs que veulent des conseils et de l’accompagnement personnalisés pour leur entreprise! Dans quelques temps, j’ouvrirai *enfin* les portes de ce programme qui a fait ses preuves du côté anglo… en français!

Mais d’abord et avant tout, vous pouvez vous attendre à une formation gratuite remplie de contenu que vous pourrez mettre en action rapidement!

Alors cher lecteur, vous ne voulez pas manquer ça! Inscrivez-vous ici!

De plus, si vous rencontrez un imprévu, pas de problème! Vous recevrez un lien pour l’écouter en rediffusion.

Vous vous souvenez du conseil #3? Vous n’avez pas à tout faire seul… Je suis là pour vous aider!

Au plaisir,
Catherine

Comment

Épuisé de bûcher sans trop de résultats?

Comment

Épuisé de bûcher sans trop de résultats?

Je sais que ce n’est pas la façon dont sont écrits mes articles de blogue habituellement, mais j’aimerais vraiment avoir une conversation avec vous. Le problème, c’est que vous êtes là et moi, bien... je suis ici. Donc, je vais imaginer vos réponses.

Si vous étiez avec moi, je vous servirais une tasse de thé, ou de café c’est selon ce que vous préférez, et je vous suggérerais qu’on aille s’installer sur un banc dans mon jardin. Nous discuterions de votre entreprise créative, où vous en êtes rendus et comment vous vous sentez.

Je continue?

Ok, allons-y! Alors, comment ça se passe? Comment vous sentez-vous, face à votre art? Comment se sont déroulé les choses, cette année?

(Maintenant, j’imagine que vous me répondriez quelque chose du genre…)

« Vois-tu, Catherine... Je ne sais pas trop! Je me sens pris au piège et submergé. Je passe de plus en plus de temps à chercher quoi publier sur les réseaux sociaux, à faire assez de ventes pour faire grandir mon entreprise et à savoir ce que veulent mes acheteurs. C’est vraiment frustrant! Aussi, chaque fois que je coche quelque chose sur ma liste, six autres se rajoutent. »

Ouf... Est-ce que ça sonne comme quelque chose que vous aimeriez me dire? Si c’est le cas, sachez que vous n’êtes pas seuls. Votre frustration et votre déception sont en partie les raisons pourquoi je fais ce que je fais : aider les artistes comme vous à trouver exactement ce dont ils ont besoin pour que vous n’ayez pas à passer des heures à vous battre et à essayer des solutions que ne fonctionnent pas pour vous.

Si je devais émettre une hypothèse, je dirais que vous avez besoin d’un plan d’affaires simple, solide et réalisable. Peut-être en avez-vous fait un il y a fort fort longtemps et que vous n’y avez pas porté attention depuis. Peut-être avez-vous vaguement suivi ce qui y était écrit mais et qu’il est temps de le mettre à jour et de l’améliorer.

Si vous vous trouvez dans l’une ou l’autre de ces situations, j’ai quelque chose pour vous.

Ma formation gratuite, en direct, « Comment créer un plan d’affaires simple et efficace pour artistes » est de retour… En français! Je donne cette formation à toutes les années en anglais et à chaque fois, nous avons un grand nombre d’artistes et d’entrepreneurs créatifs qui y participent!

 Intrigué? Rejoignez-moi le 6 décembre 2017, à midi EST pour tout apprendre sur « Comment créer un plan d’affaires simple et efficace pour artistes » :

✓ Les 7 éléments essentiels à inclure dans votre plan d’affaires artistique;
✓ Le facteur #1 qui explique pourquoi les artistes n’obtiennent pas les résultats voulus dans la croissance de leur entreprise créative et leur carrière;
✓ Les 4 raisons qui prouvent pourquoi être clairs sur votre clientèle idéale peut vous aider à réaliser plus de vente;
✓ L’ingrédient CLÉ (souvent oublié) pour bâtir une entreprise artistique profitable;
✓ Comment établir et atteindre vos objectifs financiers.
…et plus encore!

Si vous voulez connaître la méthode exacte, étape par étape, que je recommande pour développer un plan d’affaires simple d’une seule page que vous voudrez exécuter et qui vous amènera des résultats, assister à cette formation en ligne gratuite est un must!

Êtes-vous prêt à amener votre entreprise à un autre niveau? Tout ce que vous avez à faire est de vous inscrire ici (Ne vous inquiétez pas si vous ne pouvez y assister en direct; l’enregistrement sera disponible pour vous! 😉 )

Il est maintenant temps d’arrêter de faire les mêmes erreurs encore et encore (sans même savoir que vous les faites) et de commencer à bâtir une entreprise créative qui vous enchantera!

Rejoignez-moi! J’aimerais vous y voir et vous aider à faire de votre entreprise un succès! 

Au plaisir,
Catherine

Comment

Artistes et entrepreneurs créatifs : cinq étapes pour surmonter votre peur de vendre

3 Comments

Artistes et entrepreneurs créatifs : cinq étapes pour surmonter votre peur de vendre

Si j’avais l’opportunité de vous rencontrer en personne et vous demander comment vous vous sentez face à la vente, quelle serait votre réponse? Préféreriez-vous courir et aller vous cacher ou répondriez-vous avec plaisir?

Si vous êtes comme la plupart des artistes que je connais, vendre n’est probablement pas votre fort. Vous vous dites peut-être que vous êtes mauvais en vente ou que vente est synonyme de “pression” pour vous convaincre que ce n’est pas pour vous.

Revenez à la réalité : vous ne pouvez pas avoir une entreprise créative rentable si vous ne vendez pas!

Que vous vendiez directement à vos clients ou que vous passiez par une galerie d’art ou un agent, ça n’a pas réellement d’importance. Car d’une façon ou d’une autre, vous devrez développer les compétences pour soit vendre votre art, ou soit vous vendre.

Pour vous aider à démarrer et à être excité de vendre, j’ai pensé vous partager cinq façons de surmonter votre peur de la vente.

Étape 1 : Entourez-vous de personnes positives, partageant les mêmes idées.
Quand j’ai démarré mon entreprise, j’ai rapidement senti que les gens de mon entourage ne se souciaient pas de ce que je bâtissais pour moi et ma famille. Après un moment, j’ai réalisé que ce n’était pas qu’ils s’en moquaient, mais plutôt qu’ils ne comprenaient pas les implications, le travail acharné, la solitude, les obstacles et les joies d’être un entrepreneur en démarrage.

Alors, tranquillement et sans que je le réalise, mon cercle social a commencé à changer : j’attirais de plus en plus de personnes ayant les mêmes idées que moi. De la même façon que lorsque vous commencez à avoir des enfants, vous commencez à côtoyer des gens qui ont une famille, lorsque vous avez une entreprise, vous avez besoin de côtoyer des entrepreneurs. Rappelez-vous ce que Peter Voogd a dit : “vous êtes la somme des cinq personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps”.

Étape 2 : Ayez un « pourquoi » clair.
J’ai un énorme coup de cœur pour Simon Sinek et je crois qu’il a tout à fait raison quand il dit « les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent pourquoi vous le faites ». Pensez aux dernières marques que vous avez achetées et vous remarquerez que ce principe s’applique presque toujours. Expliquez clairement pourquoi vous faites ce que vous faites puis élaborez des messages qui véhiculent précisément ce message et vous verrez les gens réagir de façon beaucoup plus positive à votre travail.

Étape 3 : Connaissez votre marché.
Comment pouvez-vous être confiant face à votre valeur, votre stratégie de prix et votre positionnement si vous ne connaissez pas votre marché? Est-ce que n’importe quel autre propriétaire d’entreprise, dans n’importe quelle autre industrie, créerait une entreprise sans savoir à quoi ressemblerait sa dynamique de marché? Bien sûr que non!

Étape 4 : Faites passer votre marketing à un autre niveau.
Maintenant que votre message est clair et que vous avez une meilleure compréhension de votre marché, il est temps de créer une stratégie marketing convaincante. En ayant votre collectionneur idéal en tête, commencez à planifier le contenu que vous pouvez créer et les actions à prendre pour répondre aux questions et objections que vos clients potentiels auront durant le processus de vente et créez un momentum.

Étape 5 : Travaillez constamment pour bâtir votre confiance.
La confiance est comme un muscle, si vous voulez qu’il travaille pour vous, vous devez l’exercer sur une base régulière. Pour se faire, je recommande fortement d’écrire dans un journal. Si vous avez lu « The Artist Way » ou « The War of Art », vous savez de quoi je parle. Cette activité vous aidera à mettre des mots sur ce que vous traversez, à passer à travers les obstacles et à calmer les voix négatives qui résonnent dans votre tête (non, vous n’êtes pas fou! Nous en avons tous. Mais la bonne nouvelle est que vous n’avez pas à les écouter!)

Et n’oubliez pas de PRATIQUER! Vous ne pouvez et ne devriez pas passer à côté de la pratique quand il s’agit de vos conversations de vente parce qu’il s’agit d’un art en soi.

Maîtriser la vente est possible, même pour les artistes! Et la meilleure partie de ça, c’est qu’une fois que vous commencez à le faire, la vente devient vraiment amusante! C’est parce que vous vous connectez avec vos admirateurs et vos collectionneurs à un niveau plus engageant. Et n’était-ce pas l’une des raisons pour lesquelles vous avez commencé votre activité artistique en premier lieu?

À quelle étape êtes-vous rendu? Mieux encore, maîtrisez-vous l'art de la vente? Faites-nous en part dans les commentaires!

3 Comments

7 erreurs qui empêchent les artistes affamés de prospérer

9 Comments

7 erreurs qui empêchent les artistes affamés de prospérer

La version originale de cet article a été publiée au Huffington Post et partagée par plus de 10 000 personnes à travers le monde! https://www.huffingtonpost.com/catherine-orer/7-mistakes-that-are-keepi_b_9106054.html

Si vous êtes comme moi, vous en avez assez d’entendre parler du mythe de l’artiste affamé. S’il y a bien quelque chose que je ne crois pas, c’est le stéréotype qui dit que les artistes ne sont pas en mesure de réussir en affaires et vivre de leur art.

Alors, que faire quand la seule chose qui vous allume vraiment et qui fait en sorte que vous avez envie de vous lever chaque matin ne vous permet pas encore de payer les comptes?

Selon moi, vous avez deux options :

Option 1 : vous gardez votre passion comme un passe-temps et vous vous traînez péniblement, chaque matin, à votre emploi de jour.

Ou

Option 2 : vous élaborez un plan personnel, professionnel et financier, vous faites face à la résistance et transformez cette passion en une entreprise prospère.

Je connais très bien ces deux options. Je les ai testées. Non, je ne suis pas une artiste professionnelle, mais je travaille dans le monde des arts et croyez-moi, j’ai dû surmonter ma part d’obstacles pour en arriver où je suis aujourd’hui.

À travers mes apprentissages dans le monde de l’art et les collaborations développées avec des artistes de tous horizons, affamés ou en plein essor, j’ai pu définir des raisons très précises qui font que les artistes prospères sont prospères et les artistes affamés sont… affamés.

Brièvement, voici les 7 erreurs qui, selon moi, empêchent les artistes affamés de prospérer.

Erreur 1 : ils ne sont pas clairs sur les objectifs.
Quand je demande aux artistes que je côtoie quelle est leur vision pour leur carrière artistique, la réponse la plus commune est « de vendre mon art ». Ça, mes amis, ce n’est pas une vision, ni un objectif. Pour avoir une carrière artistique prospère, vous devez savoir exactement ce que vous voulez et créer un plan pour y arriver. Sans une vision claire, vous ne faites que deviner et espérer.

Erreur 2 : Leur stratégie de prix ne fonctionne pas.
Beaucoup trop d’artistes se vendent eux-mêmes et leur art à prix beaucoup trop bas parce qu’ils croient que c’est ce qui les empêche de vendre. Le fait que le marché de l’art soit l’un des marchés les moins transparents n’aide pas les artistes à être clairs et confiants à propos de leur prix. Une chose est certaine : les gens vous prendront au sérieux et valoriseront votre art seulement lorsque vous accorderez de la vraie valeur à votre travail. Pas l’inverse.

Erreur 3 : Ils n’utilisent pas le pouvoir de la narration (storytelling)
Les réseaux sociaux ont révolutionné la façon de communiquer des artistes. Il y a seulement quelques années, toutes les communications entre l’artiste et les collectionneurs se faisaient par l’entremise du propriétaire de la galerie d’art. Aujourd’hui, les artistes ont l’occasion de créer leur propre marque, bâtir des relations et entrer en contact directement avec leurs communautés par le biais de la narration. Je ne dis pas que les galeries d’art n’ont plus leur place, au contraire; mais les artistes ont la possibilité de contrôler leur message et ne s’appuient plus uniquement sur eux pour être vus.

Erreur 4 : Ils ne sont pas constants.
Appelez ça de la constance, appelez ça de la cohérence, appelez ça comme bon vous semble, en tant qu’entrepreneur (parce que c’est ce que sont les artistes, des entrepreneurs!) il peut être difficile de rester concentrer sur ce qui est important et de faire ce qui doit être fait. Bâtir une entreprise créative, ça prend du temps. Alors quand les artistes sautent d’une idée à l’autre, sans vraiment aller au fond des choses, plusieurs belles occasions sont souvent manquées.

Erreur 5 : Ils ne sentent pas à l’aise de se promouvoir.
La vente a une mauvaise réputation dans le monde de l’art. Plusieurs artistes pensent que la vente est indigne d’eux ou que les collectionneurs ne les prendront pas au sérieux s’ils se promeuvent. Ça ne peut pas être plus éloigné de la vérité! Les collectionneurs veulent voir les artistes qu’ils suivent obtenir de la visibilité et des ventes parce que cela les rassure dans leur décision d’investir dans ces artistes.

Erreur 6 : Ils ne tolèrent pas le rejet.
Comme entrepreneurs, les artistes doivent apprendre que le rejet fait simplement parti du processus, et qu’ils obtiendront beaucoup plus de non que de oui tout au long de leur carrière. Et ce sont les artistes qui persévèrent, ceux qui n’arrêtent pas après s’être fait dire non encore et encore, qui écoutent les commentaires et agissent en conséquence qui finissent par réussir.

Erreur 7 : Ils ne font pas de suivi
Tant d’occasions sont manquées à cause d’un manque constant de suivis. Peut-être est-ce dû à la peur du rejet, mais de nombreux artistes manquent des opportunités de vente ou de visibilité seulement parce qu’ils ne font pas de suivi auprès de leurs contacts. C’est aussi simple que ça.

La plupart du temps, quelques petits changements au niveau de l’état d’esprit et au niveau de la manière dont les artistes gèrent leur entreprise peuvent faire une énorme différence dans les revenus à la fin de l’année.

De quelle(s) erreur(s) êtes-vous coupable et quelles sont les prochaines actions que vous ferez pour y remédier? Faites-nous savoir dans la section des commentaires!

Suivez-nous sur Facebook pour du contenu exclusif!

9 Comments

Gagner votre vie avec votre art : 3 éléments essentiels pour y arriver

2 Comments

Gagner votre vie avec votre art : 3 éléments essentiels pour y arriver

Ayant travaillé sur le marché de l’art, et accompagnant des artistes depuis quelques années maintenant, je suis arrivée à une conclusion simple quant à ce dont vous avez besoin pour vendre vos créations. Je sais, ça peut paraître simpliste pour certains, mais qui a dit que le monde des affaires devait être compliqué? Peut-être que nous, artistes-entrepreneurs, aimons compliquer les choses…

La vérité est que vous n’avez pas besoin de vous sentir dépassé par les ventes ni d’agir comme un vendeur de voitures usagées malhonnête non plus pour avoir du succès.

Je crois que ce dont vous avez vraiment besoin c’est de vous faire un peu plus confiance pour sortir de votre zone de confort et entrer dans un monde de possibilités, pour vous et votre art.

Rappelons-nous le, les ventes sont une courroie de transmission qui vous permettent de faire grandir votre entreprise, de partager votre message et de toucher plus de gens. C’est pourquoi je crois que la vente est une compétence essentielle à développer pour les artistes : parce que vendre vous offre la liberté de faire ce que vous aimez.

Tout d’abord, avant partager avec vous les trois éléments essentiels pour gagner votre vie avec votre art, je veux vous rappeler quelque chose que j’ai déjà partager : les gens achètent de ceux qu’ils connaissent, aiment et en qui ils ont confiance.

Donc que vous souhaitiez vendre à une équipe de designers ou directement aux collectionneurs, ou “vendre” votre candidature à une galerie dans l’objectif d’être représenté, voici comment vous pouvez le faire.

1. FAITES EN SORTE QUE VOTRE AUDITOIRE VOUS CONNAISSE.
La visibilité est une énorme partie de la vente de votre art. Si personne ne sait que vous existez, si vous n’avez pas d’auditoire, vous ne pouvez pas vendre. Contrairement à la croyance populaire, vous n’avez pas besoin d’un grand nombre de “fans” pour réussir en affaires, vous avez juste besoin d’avoir le bon public. C’est pourquoi il est essentiel de déterminer avec qui vous voulez travailler. Une fois que vous avez identifié qui sont ces gens, sortez et trouvez-les ... N’attendez pas qu’ils vous trouvent!

2. FAITES-VOUS AIMER DE VOTRE AUDITOIRE.
Une fois que les gens commencent à vous connaître, comment les amenez-vous à vous aimer? Eh bien, ce sera fort probablement grâce à la narration, le storytelling. Comment pouvez-vous raconter une histoire sur qui vous êtes, ce que vous faites et pourquoi vous le faites? Utilisez vos canaux existants tels que les médias sociaux, le marketing par courriel et les événements de réseautage pour partager votre histoire et interagir avec votre auditoire.

3. BASEZ VOS RELATIONS SUR LA CONFIANCE.
Celui-ci, c’est un gros morceau, car personne n’achètera de quelqu’un en qui ils n’ont pas confiance, n’est-ce pas? Commencez par être authentique et honnête dans tout ce que vous partagez et communiquez. Une éthique des ventes irréprochable est essentielle si vous voulez construire une entreprise durable. Tout simplement, assurez-vous de traiter votre auditoire et les collectionneurs de la même manière que vous voudriez être traité.

Vous êtes déjà authentique et honnête? Que pourriez-vous faire de plus? Rassurez vos collectionneurs en leur démontrant qu’ils prennent la bonne décision en investissant en vous : partagez vos coupures de presse et vos interviews, des images d’expositions passées ainsi que des témoignages d’anciens acheteurs. Montrez-leur que vous savez ce que vous faites et qu’ils retireront une grande valeur en achetant de vous.

Certaines personnes se demandent pourquoi j’offre autant de contenu gratuit à ma communauté et à travers mes articles… Maintenant que vous connaissez mon secret, vous savez pourquoi je le fais : parce que je sais que plus je donne, plus vous apprenez à me connaître, à m’aimer et à me faire confiance.

Comme toujours, j’aimerais en savoir plus sur vous! Qu’avez-vous fait, ou que ferez-vous, pour amener les gens à vous connaître, vous aimer et vous faire confiance, en tant qu’artiste talentueux et authentique? Laissez-moi un commentaire au bas de la page!

Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à télécharger mon Guide gratuit pour apprendre comment construire une entreprise d’art qui vous offre la liberté de créer et de vendre vos œuvres et à nous suivre sur Facebook!

 

 

 

2 Comments