Si j’avais l’opportunité de vous rencontrer en personne et vous demander comment vous vous sentez face à la vente, quelle serait votre réponse? Préféreriez-vous courir et aller vous cacher ou répondriez-vous avec plaisir?

Si vous êtes comme la plupart des artistes que je connais, vendre n’est probablement pas votre fort. Vous vous dites peut-être que vous êtes mauvais en vente ou que vente est synonyme de “pression” pour vous convaincre que ce n’est pas pour vous.

Revenez à la réalité : vous ne pouvez pas avoir une entreprise créative rentable si vous ne vendez pas!

Que vous vendiez directement à vos clients ou que vous passiez par une galerie d’art ou un agent, ça n’a pas réellement d’importance. Car d’une façon ou d’une autre, vous devrez développer les compétences pour soit vendre votre art, ou soit vous vendre.

Pour vous aider à démarrer et à être excité de vendre, j’ai pensé vous partager cinq façons de surmonter votre peur de la vente.

Étape 1 : Entourez-vous de personnes positives, partageant les mêmes idées.
Quand j’ai démarré mon entreprise, j’ai rapidement senti que les gens de mon entourage ne se souciaient pas de ce que je bâtissais pour moi et ma famille. Après un moment, j’ai réalisé que ce n’était pas qu’ils s’en moquaient, mais plutôt qu’ils ne comprenaient pas les implications, le travail acharné, la solitude, les obstacles et les joies d’être un entrepreneur en démarrage.

Alors, tranquillement et sans que je le réalise, mon cercle social a commencé à changer : j’attirais de plus en plus de personnes ayant les mêmes idées que moi. De la même façon que lorsque vous commencez à avoir des enfants, vous commencez à côtoyer des gens qui ont une famille, lorsque vous avez une entreprise, vous avez besoin de côtoyer des entrepreneurs. Rappelez-vous ce que Peter Voogd a dit : “vous êtes la somme des cinq personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps”.

Étape 2 : Ayez un « pourquoi » clair.
J’ai un énorme coup de cœur pour Simon Sinek et je crois qu’il a tout à fait raison quand il dit « les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent pourquoi vous le faites ». Pensez aux dernières marques que vous avez achetées et vous remarquerez que ce principe s’applique presque toujours. Expliquez clairement pourquoi vous faites ce que vous faites puis élaborez des messages qui véhiculent précisément ce message et vous verrez les gens réagir de façon beaucoup plus positive à votre travail.

Étape 3 : Connaissez votre marché.
Comment pouvez-vous être confiant face à votre valeur, votre stratégie de prix et votre positionnement si vous ne connaissez pas votre marché? Est-ce que n’importe quel autre propriétaire d’entreprise, dans n’importe quelle autre industrie, créerait une entreprise sans savoir à quoi ressemblerait sa dynamique de marché? Bien sûr que non!

Étape 4 : Faites passer votre marketing à un autre niveau.
Maintenant que votre message est clair et que vous avez une meilleure compréhension de votre marché, il est temps de créer une stratégie marketing convaincante. En ayant votre collectionneur idéal en tête, commencez à planifier le contenu que vous pouvez créer et les actions à prendre pour répondre aux questions et objections que vos clients potentiels auront durant le processus de vente et créez un momentum.

Étape 5 : Travaillez constamment pour bâtir votre confiance.
La confiance est comme un muscle, si vous voulez qu’il travaille pour vous, vous devez l’exercer sur une base régulière. Pour se faire, je recommande fortement d’écrire dans un journal. Si vous avez lu « The Artist Way » ou « The War of Art », vous savez de quoi je parle. Cette activité vous aidera à mettre des mots sur ce que vous traversez, à passer à travers les obstacles et à calmer les voix négatives qui résonnent dans votre tête (non, vous n’êtes pas fou! Nous en avons tous. Mais la bonne nouvelle est que vous n’avez pas à les écouter!)

Et n’oubliez pas de PRATIQUER! Vous ne pouvez et ne devriez pas passer à côté de la pratique quand il s’agit de vos conversations de vente parce qu’il s’agit d’un art en soi.

Maîtriser la vente est possible, même pour les artistes! Et la meilleure partie de ça, c’est qu’une fois que vous commencez à le faire, la vente devient vraiment amusante! C’est parce que vous vous connectez avec vos admirateurs et vos collectionneurs à un niveau plus engageant. Et n’était-ce pas l’une des raisons pour lesquelles vous avez commencé votre activité artistique en premier lieu?

À quelle étape êtes-vous rendu? Mieux encore, maîtrisez-vous l'art de la vente? Faites-nous en part dans les commentaires!

3 Comments