Je ne sais pas pour vous, mais les derniers jours semblent avoir été difficiles pour plusieurs. Avec tout ce qui va de travers dans le monde actuellement, je sens que c’est normal et correct de s’arrêter et de se demander si tout ce qu’on fait, tous nos efforts, en valent vraiment la peine.

Malheureusement, quand on commence à se poser ce genre de question, ce n’est jamais bien long avant que les sentiments de découragement, de ressentiment et d’échec ne s’installent.

C’est pourquoi, quand des clients viennent me voir découragés et prêts à abandonner, je les invite à poser un regard sincère sur leur entreprise et les actions qu’ils ont mis en oeuvres pour atteindre leurs objectifs.

Qu’ils soient des artistes ou des entrepreneurs (sachez que je considère les artistes comme des entrepreneurs), je leur demande de répondre honnêtement à cette question :

Ai-je, insérez votre nom ici, fait tout ce qui était en mon pouvoir pour atteindre mes objectifs?

La plupart du temps, les réponses que je reçois sont vagues et remplies d’excuses. La raison la plus courante que j’entends pour expliquer l’absence de résultat, c’est le manque de représentation, soit d’une galerie d’art ou d’un agent.

Pourtant, ça ne pourrait pas être plus loin de la vérité. Le marché de l’art a tellement changé au cours des dernières années qu’il n’en tient plus qu’à vous, artistes (et non à des galeries ou à des agents) de faire bouger les choses.

Mais par où commencer? Sortir de sa zone de confort et adopter un état d’esprit entrepreneurial peuvent parfois être intimidants, surtout si vous ne l’avez jamais fait auparavant!

C'est pourquoi aujourd'hui je partage avec vous cinq questions que je vous invite à vous poser, afin de développer de façon constructive une carrière et une entreprise d’art florissante et enrichissante… Et surtout, pour ne pas laisser tomber!

Question #1 : Avez-vous établi une vision claire pour votre carrière et votre entreprise d’art?

Non, « quitter mon emploi de jour pour créer à temps plein » ou « vendre mes œuvres » ne sont pas des visions claires ni inspirantes. Quel type de carrière voulez-vous? Qu’allez-vous créer? À qui vendrez-vous vos oeuvres? Combien voulez-vous gagner? Ce sont le type de questions que vous devez vous poser et y répondre de façon ultra spécifique! Il vous faut un plan extrêmement détaillé pour bien démarrer. Il est tellement plus facile d’atteindre vos objectifs quand ceux-ci sont clairs et bien définis.

Question #2 : Avez-vous un portfolio professionnel à présenter?

Vous ne deviendrez pas un artiste professionnel du jour au lendemain : vous devez créer et encore créer pour y arriver. Quel est votre processus créatif? Êtes-vous au courant de ce que d’autres artistes professionnels font? Savez-vous à quoi ressemble le marché dans lequel vous souhaitez opérer? Vous devez jeter un regard objectif sur votre travail et sur ce qui se fait ailleurs afin de savoir où vous vous situez. Demandez conseils dans votre réseau, vous serez surpris de voir l’appui que vous recevrez!

Question #3 : Investissez-vous dans votre entreprise d’art?

Si vous voulez vivre confortablement de votre art, vous devez le traiter comme une entreprise et y investir temps & argent pour lui permettre de croître. Saviez-vous que les entrepreneurs qui ont du succès investissent au moins 10% de leur chiffre d’affaires et 20% de leur temps dans le marketing de leur entreprise? Si vous voulez que les autres investissent dans votre entreprise, vous devez commencer par le faire vous-même.

Question #4 : Êtes-vous visible?

Vous devez trouver ces gens qui achèteront vos œuvres et il y a de fortes chances que ceux-ci ne se trouvent pas dans votre entourage immédiat. Vous devez identifier qui sont ces personnes et où ils se trouvent (en ligne et hors ligne), établir un contact et trouver des façons originales de leurs présenter vos oeuvres. Rappelez-vous tous les jours qu’une oeuvre qui n’est pas vue, ne peut pas être vendue!

Question #5 : Offrez-vous le petit “plus” à vos clients et à vos fans?

Les gens qui investissent dans vos oeuvres, investissent aussi en vous. Est-ce que vous leurs offrez une expérience VIP ou une expérience qui les laissent sur leur faim? Le bouche à oreille est très important pour votre carrière artistique. Vous voulez que vos fans et vos clients parlent de vous le plus souvent possible, le plus positivement possible. Vous devez constamment leur offrir quelque chose d’excellent (bien n’est pas suffisant), afin qu’ils en parlent.

Je l’ai déjà dit et je le redis encore : les artistes sont d’excellents entrepreneurs. Mais vous devez vous donner la chance de réussir et pour y arriver, vous devez être prêt à sortir de votre zone de confort et développer l’habitude de vous promouvoir, vous et votre art.

Je veux que vous réussissiez!

Maintenant que vous avez répondu à ces cinq questions, quelle est la première action que vous prendrez pour faire avancer votre entreprise d’art cette semaine?

1 Comment